/opinion/columnists
Navigation

Justin Vert

Coup d'oeil sur cet article

Ça y est, le gouvernement fédéral vient d’annoncer que le plastique à usage unique sera interdit d’ici 2021.

Oui, vous avez bien lu, deux ans après l’élection d’un nouveau gouvernement. Cela annonce-t-il le retour de Justin le défenseur de l’environnement pour cet automne ? Oui et en grande pompe. Mais est-il trop tard pour faire oublier les décisions du gouvernement libéral sur les oléoducs et les sables bitumineux ?

Mode plastique

L’interdiction du plastique à usage unique est la nouvelle mode politique. Montréal l’a fait avec les sacs en plastique, pourquoi pas le fédéral ? Si j’étais un peu cynique, je dirais que le gouvernement doit faire taire la grogne sur son bilan environnemental.

Et sur son bilan sur les Autochtones, mais bon, c’est une autre chronique.

Le Canada est l’un des pays où l’on génère le plus de déchets par habitant. Ces nouvelles mesures viendront probablement améliorer notre bilan, mais sont-elles suffisantes pour atteindre nos cibles environnementales ? Sans mesure concrète pour diminuer notre dépendance au pétrole, ce sera difficile.

Malgré tout, le gouvernement a bien préparé son plan et ne vise pas seulement la consommation des citoyens, mais également les entreprises qui utilisent ces produits. Pour une fois que ce n’est pas seulement le citoyen qui est ciblé, j’applaudis !

3 mois

Le gouvernement de Justin Trudeau n’aura pas rempli beaucoup de ses promesses de la dernière campagne qui plaisait aux jeunes qui l’ont élu massivement.

Toutefois, il est connu que les citoyens retiennent habituellement seulement les derniers mois en politique, on parle même des trois derniers mois. Alors il est probable – et fort possible – que ces mêmes jeunes seront encore séduits par le Justin verdoyant. C’est à suivre.

C’était ma dernière chronique pour l’été, je vous souhaite de profiter de ce temps en famille et avec les amis. On se retrouvera à l’automne !