/news/green
Navigation

Regroupement pour mieux réagir aux inondations

Les municipalités et le ministère de la Sécurité publique s'unissent pour mettre sur pied une plateforme d'entraide et de partage de ressources

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault
Photo Pierre-Paul Biron La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault

Coup d'oeil sur cet article

Toujours à gérer les conséquences des graves inondations qui ont frappé plusieurs régions de la province, le gouvernement a annoncé mardi matin la création d’une plateforme qui permettra aux municipalités de partager tant leurs connaissances que leurs ressources en temps de crise. 

InterAide offrira en tout temps la possibilité aux municipalités de partager des informations sur leur expérience ou leur expertise quant à un sinistre, notamment les inondations. Des détails sur les ressources humaines et matérielles disponibles pour prêter main-forte aux municipalités voisines qui seraient dans le besoin faciliteront aussi le partage d’effectifs, crucial en temps de crise.

«On ne peut plus se demander si des inondations vont survenir, on ne peut qu’agir pour mieux s’y préparer», a lancé la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault, qui chapeaute le projet avec l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec (ADGMQ), le ministère des Affaires municipales et l’Union des municipalités.

 Offert gratuitement

Nécessitant un investissement gouvernemental de 68 000$ et des coûts récurrents annuels de 32 000$ assumés par l’UMQ, l’outil InterAide offrira de l’aide aux intervenants participants sur divers axes. Tant la prévention et la planification que l’intervention et le rétablissement en cas de sinistres majeurs seront couverts.

Pour l’instant, près de 100 organisations municipales ont adhéré à la plateforme, qui leur est offerte tout à fait gratuitement. Les responsables souhaitent maintenant voir l’ensemble des municipalités et des MRC s’impliquer.

«Ce sera pour les inondations, mais aussi par exemple les feux de forêt ou les épisodes de verglas. Nous invitons donc toutes les MRC à adhérer à InterAide», ajoute Claude Perinet, président de l’ADGMQ.

4,6M$ en recherche

La ministre Guilbault a aussi profité du lancement d’InterAide pour annonce l’octroi de 4,6M$ à l’Université Laval pour la mise sur pied de quatre nouveaux projets de recherche sur les inondations.

Les projets analyseront notamment les comportements des rivières en hiver, la gestion des risques et le développement des méthodes, outils et données dans les secteurs du génie civil et de la géomatique.

«Avec les initiatives annoncées ce matin, je pense que pour la première fois, le gouvernement se donne un cadre qui va permettre de bien gérer les inondations et les risques qui y sont associés», a souligné le professeur au Département de génie civil et génie des eaux, Brian Morse, responsable du projet.