/24m/city
Navigation

Un festival du solstice d’été au lieu de la Fête nationale, la mairesse réagit

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Montréal Valérie Plante a rappelé à l’ordre jeudi matin les organisateurs du Festival du solstice d’été, qui ne fait aucune mention de la Fête nationale sur ses affiches.   

Elle a annoncé sur Twitter qu’elle allait «exiger des organisateurs du Solstice d’été qu’ils refassent leurs affiches pour mettre en valeur la fête nationale».    

L’absence de toute mention à la fête nationale sur les affiches des festivités du 22 au 24 juin dans l’arrondissement du Sud-Ouest a provoqué de nombreuses réactions, forçant les organisateurs à changer leur visuel.      

La directrice des communications du Festival, Julie Bourbonnière, s'est défendue à l'émission Dutrizac de 6 à 9 sur QUB radio de vouloir dépolitiser les célébrations de la Fête nationale.    

«C'est une malheureuse erreur», a-t-elle soutenu en entrevue avec Benoit Dutrizac.        

  •  Vous pouvez écouter son entrevue complète ici:    

  

L’Auguste Théâtre, qui organise ce festival prévu du 22 au 24 juin dans l’arrondissement du Sud-Ouest, avait déjà annoncé mercredi qu’il allait modifier les affiches à la suite de la controverse entourant le possible retrait des festivités de la Fête nationale.    

«On va apporter des petites modifications à nos visuels pour clarifier que la fête nationale occupe une place centrale dans notre événement et pour s’assurer que tout le monde soit heureux», a dit Mme Bourbonnière en entrevue au 24 Heures.    

Biz réagit   

Le chanteur du groupe Loco Locass, Biz, a réagi à l’absence de toute mention à la fête nationale sur le visuel de l’événement au détriment du mot solstice. Celui qui donnera le coup d’envoi de la 1re édition du festival, le 22 juin prochain, a dénoncé le tout sur Twitter mercredi après-midi. «Je découvre en même temps que vous ce “solstice”. En ce qui me concerne, il est clair qu’on va célébrer la Saint-Jean, fête nationale de tous les Québécois.»       

Invité à se prononcer à savoir s’il s’était senti trahi par les organisateurs de l’événement, le rappeur a répondu à un internaute que «tous les spectacles de Loco Locass sont des spectacles de la Saint-Jean [...]»       

Dans le communiqué annonçant la tenue de l’événement le 3 juin dernier, le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais, mentionnait voir «maintenant plus grand avec le festival qui souligne la richesse de nos racines dans un cadre inclusif et rassembleur».       

  •  Marc-Étienne Dagesse, de la Société Saint-Jean-Baptiste, était l’invité de Benoit Dutrizac sur QUB radio:    

Distinction importante  

Au Mouvement national des Québécoises et Québécois qui est partenaire de l’événement, on confirme avoir demandé à ce que la distinction entre la Fête nationale et le solstice soit apportée.    

«Quand on regarde le visuel de l’affiche, on a l’impression que l’on s’en va dans un festival du solstice, mais qui ne fait aucunement mention de la fête nationale», a indiqué un porte-parole du mouvement, tout en précisant que la partie du festival qui est soutenue par le Mouvement national des Québécoises et Québécois est celle qui s’inscrit dans le cadre des festivités entourant la fête nationale.