/news/society
Navigation

Ottawa nomme une ambassadrice pour les femmes, la paix et la sécurité

Ottawa nomme une ambassadrice pour les femmes, la paix et la sécurité

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le Canada a maintenant une ambassadrice pour les femmes, la paix et la sécurité.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé mercredi la nomination de Jacqueline O’Neill à ce nouveau poste, dont le mandat pourrait durer trois ans.

Mme O’Neill fournira notamment des conseils à tous les ministères fédéraux et à des partenaires afin de soutenir la mise en œuvre du Plan national d’action du Canada consacré aux femmes, à la paix et à la sécurité, a-t-on précisé, par communiqué.

Elle fera notamment la promotion de la «politique étrangère féministe du Canada», a-t-on aussi indiqué.

«Lorsque les femmes voient leurs droits respectés et participent à la prévention des conflits et à l’établissement de la paix, elles aident à réaliser une paix durable», a dit le premier ministre Trudeau.

«En tant que première ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité, Mme O’Neill aidera à diriger nos efforts pour soutenir les femmes, prévenir et résoudre les conflits et bâtir un monde plus égal et meilleur», a ajouté le chef libéral.

«Je suis très heureuse de la nomination de Mme O’Neill à titre de toute première ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité. Elle est une chef de file mondiale dans ce domaine et une championne de l’égalité des sexes au Canada et à l’échelle internationale», a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Après une initiative du Conseil de sécurité des Nations Unies remontant à l’an 2000, le Canada a adopté deux plans d’action nationaux pour les femmes, la paix et la sécurité, en 2010 et en 2017. Soixante-dix-neuf autres nations en ont fait autant à travers la planète.