/opinion/columnists
Navigation

Jean et Réjean

Jean Pagé
Photo Chantal Poirier Jean Pagé

Coup d'oeil sur cet article

Aux sulfureux moments de leur carrière, ces deux grosses têtes ne pouvaient pas se blairer à 150 milles. Comme ils venaient tous les deux du royaume, le Saguenay, ça rendait la situation encore plus drôle. Dans le journal, Réjean Tremblay décochait des craques provocantes à Jean Pagé qui, emprisonné dans la rectitude radio-canadienne de l’époque, ne pouvait répondre publiquement. Il pestait et voulait lui péter les dents.

Mais il y a quelques années, ils se sont tolérés et ensuite réconciliés. Ils ont joué au tennis, ils ont fait du Harley ensemble.

Doublement émouvant le beau et long papier de Réjean sur Jean, cette semaine. L’émotion au bout de la plume de Réjean frissonnait parce que Jean s’est ouvert comme il ne l’a jamais fait. Pas sur ce chien de cancer qui le harcèle et qu’il combat comme un soldat depuis près de 25 ans. Il s’est ouvert sur lui qui se voit partir. Tu le sais que je t’aime, Jean, et tu m’as fait pleurer.

LE BEAU GARS

Dans cet article important, il y avait la sérénité de Jean et le respect de Réjean. Il y avait le beau grand salut à tous de Jean et l’œuvre du messager Réjean.

Jean adorait son métier et il se faisait un devoir de toujours être meilleur. Oui, il voulait être aimé du public et il mettait le paquet en préparation, raffinement et professionnalisme. Un très bel homme en plus. Plus que réussie, ta vie, Jean. Un chef-d’œuvre.

Je pensais à toi, Johnny-be-good, la semaine dernière parce que, dans mon déménagement, j’ai donné ma fendeuse. Moi non plus, je ne l’utiliserai plus. Je t’appelle la semaine prochaine. J’ai une idée.

SAMEDISMES

  • Je regarde les bonis des dirigeants de Loto-Québec. D’après moi, y ont pris l’Extra.
  • Brad Marchand a été sorti d’un club de golf pour double échec dans une trappe de sable.
  • Nouveau jeu vidéo québécois. Faut que tu pognes du beau temps.
  • Chaud, froid, chaud, froid... On ne sait plus comment s’habiller. C’est du cas parka.
  • J’ai l’intention d’écrire ma biographie non autorisée.

À DEMAIN

Jean et moi, on pense qu’on était meilleurs que les jeunes d’aujourd’hui. Surtout toi, Johnny.