/finance/business
Navigation

Plus de 250 M$ d’investissements avec l’arrivée du Club Med au Massif

De nouveaux projets de condos et d’hôtel sont dans les cartons des promoteurs

Le PDG du Club Med Henri Giscard d’Estaing, la ministre Caroline Proulx et l’homme d’affaires Daniel Gauthier lors de la conférence de presse sur la construction du nouveau Club Med Québec Charlevoix au Massif de la Petite-Rivière-Saint-François, hier.
Photo Didier Debusschère Le PDG du Club Med Henri Giscard d’Estaing, la ministre Caroline Proulx et l’homme d’affaires Daniel Gauthier lors de la conférence de presse sur la construction du nouveau Club Med Québec Charlevoix au Massif de la Petite-Rivière-Saint-François, hier.

Coup d'oeil sur cet article

L’arrivée d’un Club Med au Massif de Charlevoix devrait se traduire par des investissements de plus de 250 millions $ au cours des cinq prochaines années.

« Il y a un buzz. Le téléphone sonne et il y a du monde qui nous appelle. Il y a de l’intérêt pour de nouveaux projets immobiliers. Ça vient de partout », a indiqué hier l’homme d’affaires Daniel Gauthier au Journal.

En présence du PDG du Club Med, Henri Giscard d’Estaing, ce dernier a procédé hier à la pose de la première pierre du complexe hôtelier de 120 millions $ qui ouvrira ses portes dans 18 mois (décembre 2020) au Massif de Charlevoix.

Selon l’homme d’affaires, plus de 600 unités d’habitation devraient voir le jour dans le secteur du Massif au cours des cinq prochaines années, en excluant les 300 chambres du complexe immobilier qui accueillera le Club Med.

« D’ici cinq ans, on croit que 600 nouvelles portes proviendront de projets de condos et de chalets », a-t-il laissé entendre.

Nouveaux projets

Outre les 120 millions $ annoncés pour le complexe du Club Med, l’homme d’affaires estime les coûts des autres projets immobiliers à venir à plus de 140 millions $.

Le Groupe Le Massif devrait annoncer cet automne de nouveaux projets immobiliers « au camp de base », qui sera situé tout près du Club Med au bas des pentes du Massif, à Petite-Rivière-Saint-François.

Daniel Gauthier dit également négocier avec plusieurs acteurs du secteur de l’hôtellerie pour la construction d’un hôtel qui verrait le jour au bas des pentes du Massif. « On parle avec des joueurs européens et américains. On aimerait avoir un joueur d’exception, ceux qui ont des produits beaucoup plus nichés, où il y a des folies », a-t-il résumé.

Le réseau C Hôtel

Déjà présent à deux pas du chalet principal au bas des pentes du Massif, le réseau C Hôtel prévoit investir au total 40 millions $ dans 128 copropriétés.

Jusqu’à présent, une première phase de 40 unités d’habitation de type 3 1/2 et 4 1/2 a trouvé preneur. Ces copropriétés sont achetées et louées par la suite par leurs propriétaires.

Une deuxième phase pour construire 40 nouvelles unités est prévue pour le printemps 2020.

« Il y a une forte demande pour ce type de produit immobilier. On est très surpris par la réponse des investisseurs », a fait valoir le promoteur immobilier du projet, Jean Grégoire, du réseau C Hôtel.

 

Club Med : Le PDG peu inquiet des tensions avec la Chine

Les tensions entre la Chine et le Canada sont loin d’inquiéter le grand patron du Club Med, Henri Giscard d’Estaing.

« La meilleure preuve que les choses avancent et que cela se passe bien, c’est que nous sommes ici. Nous sommes dans un esprit d’offensive au service de la région de Charlevoix et du Québec », a-t-il souligné hier au Journal lors de son passage dans Charlevoix.

Filiale d’un groupe chinois

Les relations entre Pékin et Ottawa sont tendues depuis l’arrestation en décembre dernier à Vancouver (sur demande de la justice américaine) de Meng Wanzhou, la directrice financière et fille du fondateur du géant chinois des télécoms Huawei.

Le Club Med, qui appartient à Tourism Fosun, filiale du Groupe Fosun de Chine, prévoit l’ouverture de cinq nouveaux complexes hôteliers par année dans le monde, dont celui de Charlevoix en décembre 2020.

Partenaire dans le projet du Massif, le Club Med investira à lui seul 14 millions $ en plus de fournir son expertise.

Le Groupe Le Massif a indiqué que 70 % (82 millions $) du projet sera financé par des fonds privés.

En tout et pour tout, le projet bénéficiera d’une aide gouvernementale de 38 millions $.

Saveur québécoise

Selon le PDG du Club Med, le village de Charlevoix sera de saveur typiquement québécoise alors que 95 % des travaux seront réalisés par des entreprises du Québec.

« Tout a été pensé pour faire rayonner les codes québécois », a précisé le président directeur général du Club Med, Henri Giscard d’Estaing.

Le Club Med prévoit d’ailleurs un fort achalandage dans Charlevoix dès l’ouverture de son village de montagne quatre saisons.

En plus des Québécois, Canadiens, Américains et Européens, les Brésiliens seront particulièrement ciblés.

Le Club Med, qui est lié par une entente de 15 ans avec le Groupe Le Massif, prévoit une rentabilité rapide avec un taux d’occupation d’au moins 90 % en hiver et de 80 % en été.