/opinion/columnists
Navigation

Rouler au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques jours, à LCN, j’ai croisé l’un des fondateurs du Salon de l’immigration au Québec.

Il m’a remis trois guides gratuits à l’intention des futurs immigrants : Travailler au Québec, Entreprendre au Québec et Immigrer au Québec.

IDÉES SIMPLES ET SOURIRES FACILES

Ces petits guides, bourrés d’informations utiles, servent à présenter le Québec aux étrangers qui envisagent de s’établir ici.

Par exemple, voici deux définitions que j’ai trouvées dans le guide Immigrer au Québec (je n’ironise pas, ce sont vraiment deux extraits du livre)...

« Femmes : dans les relations personnelles et professionnelles, la prudence est de mise en matière de remarques, de compliments ou d’humour sur une attitude ou une tenue vestimentaire, qui pourraient passer pour du sexisme, sans que vous vous en rendiez compte. »

« Politiquement correct : souvent difficile à comprendre pour un nouvel arrivant, ce mélange de retenue, d’idées simples, de thèmes fédérateurs et de sourires faciles alimentera vos premières discussions avec les habitants de la province. De façon générale, les Québécois évitent la controverse, surtout en public. »

Bref, les femmes sont coincées et les Québécois sont un peu benêts.

(Ce qui, avouons-le, n’est peut-être pas faux...)

TOUT ÇA EST VOULU !

Moi, j’aimerais proposer un autre guide à cet éditeur. Un guide qui, j’en suis sûr, épatera tous les nouveaux arrivants : Rouler au Québec.

Tiens, je me propose de l’écrire moi-même.

Ça irait comme suit...

À première vue, les routes du Québec sont dans un état pitoyable. Il y a des crevasses, des lézardes et des trous partout.

Mais ne vous y trompez pas : ce n’est pas le résultat d’une incurie. Les routes du Québec ne sont pas dans un état lamentable parce que l’État n’a rien fait, au contraire.

C’est voulu !

En 1973, les ingénieurs du Québec ont mis en branle une importante étude sur les habitudes de conduite des gens, étude longitudinale qui a duré plusieurs années.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Or, on a découvert que les routes trop bien entretenues sont dangereuses !

En effet, elles sont tellement parfaites, conduire sur ces routes est tellement agréable que les automobilistes s’endorment !

Le ministère des Transports a tout de suite pris les choses en main.

Il a acheté 1200 pépines et a demandé à ses cols bleus de creuser des trous sur toutes les routes du Québec.

Et nos techniciens en laboratoire ont inventé un asphalte spécial (fait à base de mélasse et de Silly Putty) qui se décompose au moindre écart de température.

(Convoitée par les espions du monde entier, la recette de cet asphalte a été entreposée dans une voûte à Fermont.)

De cette façon, nos automobilistes sont toujours aux aguets ! Et quand la fatigue alourdit leurs paupières, paf ! ils tombent sur un méga nid-de-poule qui les réveille instantanément !

UNE CONDUITE EXCITANTE

De plus, afin de rendre la conduite excitante pour les amateurs de jeux vidéo, nous avons déposé des milliers de cônes orange partout sur les routes !

On ne sait jamais où les détours vont nous mener ! Vous devez les contourner, affiner vos stratégies, développer vos réflexes !

Vraiment, la conduite sur les routes du Québec est un plaisir de tous les instants !