/lifestyle/psycho
Navigation

Survivre aux examens de fin d’année: comment aider votre ado?

bloc école étude édducation
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Votre jeune entre bientôt en période d’examens. Quelle attitude adopter, comment l’encourager à étudier et l’aider à mieux gérer son anxiété ? Voici comment soutenir votre ado durant ce dernier sprint stressant d’année scolaire.

► Aidez votre enfant à se fixer des objectifs réalistes

Nos sociétés valorisent la performance. Certains ­parents peuvent, avec toute leur bonne volonté, exprimer à leur ­enfant l’attente de résultats ­exceptionnels, mais pas toujours ­parfaitement réalistes. Ne ­voulant pas décevoir, étant souvent appelés à se surpasser, les jeunes sont eux aussi portés à exiger beaucoup d’eux-mêmes. Devant autant d’attentes, votre enfant peut penser qu’il ne sera pas à la hauteur et en venir à appréhender ses examens de fin d’année.

De plus, à ses yeux, ses ­différentes responsabilités peuvent sembler aussi importantes les unes que les autres. Votre jeune peut se demander comment, par exemple, jumeler son cours de musique avec l’étude de ses examens. Faites-vous rassurant et aidez votre ado à y voir plus clair. Invitez-le aussi à établir lui-même ses priorités et à réorganiser son horaire durant cette période de l’année.

► Prioriser pour éviter les conflits inutiles

Pour favoriser le temps d’étude et un climat harmonieux dans la maison, essayez également de donner à votre enfant un peu plus de flexibilité quant à ses horaires. Et s’il ne faisait pas sa chambre ou ses lunchs le temps d’une semaine dans le cadre de ses examens ? Durant cette courte ­période déjà assez stressante, il sera des plus bénéfique pour votre enfant et pour toute la famille non seulement d’éviter de telles situations conflictuelles ­inutiles, mais aussi que votre jeune se sente appuyé.

► Conjuguer encadrement et encouragements

Encouragez votre enfant à mettre les efforts nécessaires, tout en lui offrant votre support affectif. Invitez-le aussi à ­maintenir, autant que faire se peut, un nombre suffisant d’heures de sommeil et de ­détente. Et s’il étudie, répétez-lui qu’il est sur la bonne voie et ­réconfortez-le : préparez-lui son plat préféré, ou offrez-lui une activité qu’il aime, par exemple. Dorloter un enfant qui travaille fort ne va pas l’encourager à la paresse, bien au contraire ! Il se sentira épaulé tout au long de cette période plus intense.

► Les examens, une occasion de mieux « apprendre à apprendre »

En somme, pour éviter que votre ado se sente submergé à la veille de la période d’examens, on s’efforcera de l’aider à mieux gérer son temps et de le rassurer. Il sera également bénéfique de planifier et de discuter avec lui sur ce en quoi on peut l’aider et ce dont on peut le soulager. L’objectif est que votre enfant atteigne les buts qu’il s’est fixés au départ, mais aussi qu’il puisse apprendre à mettre les bons moyens en place pour y parvenir. Durant cette période exigeante, vous pourrez ainsi lui faire prendre conscience des résultats et du plaisir qu’il pourra retirer de ses efforts et lui montrer aussi à donner, un jour, du support à son tour. Enfin, vous lui apprendrez à apprendre, une précieuse leçon dont il ­pourra bénéficier toute sa vie durant.