/misc
Navigation

Terrain de jeu fort attrayant

Il y a quelques jours, à la pourvoirie Club Bataram, nous avons pu leurrer de belles mouchetées comme celles-ci. Retenez toutefois qu’on y capture aussi très fréquemment des spécimens de plus grande taille.
Photo courtoisie Il y a quelques jours, à la pourvoirie Club Bataram, nous avons pu leurrer de belles mouchetées comme celles-ci. Retenez toutefois qu’on y capture aussi très fréquemment des spécimens de plus grande taille.

Coup d'oeil sur cet article

La région de Charlevoix attire de nombreux touristes dans sa superbe enceinte.

Les gens s’y rendent pour y admirer une nature riche, des paysages époustouflants, y voir les baleines, aller au casino et bien plus. La prochaine fois que vous planifierez une visite dans ce beau coin de pays, je vous suggère vivement d’apporter votre équipement de pêche.

Une belle aventure

Il y a huit jours à peine, je me suis rendu avec des amis à la pourvoirie Club Bataram. Martin Dufour, le sympathique propriétaire, m’invitait depuis belle lurette à découvrir ce territoire, à droits exclusifs de 75 km², situé à moins de cinq heures de Montréal.

À cet endroit, c’est la truite mouchetée indigène qui est reine et maîtresse. On retrouve des spécimens sauvages de 20 à 30 cm dans une vingtaine de nappes d’eau. De nombreux manieurs de canne franchissent le cap du kilo et même du kilo et demi lorsqu’ils tentent leur chance dans les eaux des lacs aux Îlots, Plongeon, de la Perdrix et de la Pointe. Le record des dernières années, une palette de 1,6 kg (3,5 lb), fut attrapée l’an dernier par un client de longue date, Lionel Thibeault.

La fille du proprio, Catherine, 28 ans, vient de terminer son baccalauréat en science. Elle suit les traces de son père et s’implique de plus en plus dans l’entreprise. Elle m’indiquait que chaque jeudi, le pisciculteur vient enrichir les eaux de 10 lacs en y déposant de nombreuses truites de 22 à 30 cm ainsi que de beaux poissons faisant osciller la balance entre 800 et 900 grammes.

Notre excursion

À notre arrivée, le 3 juin dernier, nous avons été fortement étonnés de constater qu’il y avait encore abondamment de neige en forêt et que la température de l’eau n’était que de 6 degrés. La glace avait disparu de la surface des plans d’eau quelques jours auparavant.

Nous avons arpenté les eaux de deux immenses lacs de plus de trois km de longueur, le Plongeon et aux Îlots, sans faire réagir les poissons ciblés au cours des jours suivants. Les forts vents du nord-est, qui ne cessaient de nous incommoder, ont certainement contribué à notre insuccès. Quelques clients nous ont expliqué qu’ils obtiennent normalement de très bons résultats, mais selon leurs propos « mère Nature est trop en retard cette année ».

Nous nous sommes donc dirigés vers le lac Les Étangs. Les mouchetées ensemencées étaient fort actives et relativement faciles à déjouer avec des petits tubes. Tout un chacun y a trouvé son compte et a eu beaucoup de plaisir. Nous sommes tous tombés sous le charme de cette pourvoirie et nous nous sommes promis de revenir y découvrir le plein potentiel de pêche.


PISTES ET REPÈRES

  • Nom : Pourvoirie Club Bataram
  • Où : Saint-Siméon dans la région de Charlevoix Est.
  • Directions : De Québec, suivre la 138 est jusqu’à l’intersection de la 170 à St-Siméon, puis parcourir 15 km. Suivre ensuite les indications sur 6 km jusqu’à l’accueil.
  • État des routes : Carrossables avec une voiture sauf à quelques endroits éloignés où une camionnette est préférable.
  • Habitations : 15 chalets cotés 4 étoiles par la FPQ et 6 autres de 3 étoiles en voie d’être surclassés. Le tout est réparti en trois secteurs. Il y a le domaine de la rivière Noire qui est axé sur les activités familiales, le site lac aux Îlots avec des chalets plus distancés et le lac Plongeon pour ceux qui souhaitent s’isoler.
  • Capacité maximale : 145 invités.
  • Forfaits : Européen et plan européen amélioré avec la possibilité de faire appel aux services de trois traiteurs locaux, à prix abordable.
  • Commodités : Chalets tout équipés avec électricité ou énergie solaire, réseau cellulaire captable à plusieurs endroits, location de moteurs à essence et électrique, batteries, équipement de pêche et literie. Mini-dépanneur, guide sur demande, salle de conférence pouvant loger jusqu’à 16 personnes avec écran de présentation, etc.
  • Espèces : Omble de fontaine
  • Zone : 27
  • Activités : Chasse à l’orignal avec un taux de succès de plus de 80 %, chasse à l’ours, kayak, pédalo, sentiers pédestres, modules de jeu pour enfants, excursions aux baleines, au casino et au parc des Hautes-Gorges, via ferrata à proximité, géocaching, etc.
  • Unicité : Plus gros lac de pêche à la mouchetée indigène de bonne taille dans la région de Charlevoix.

Nouveautés

Les acariens parasitaires mieux connus sous les noms de tique du chevreuil, tique à pattes noires ou tique de l’ours sont de plus en plus présents dans certaines régions. Outre leur apparence repoussante, il faut savoir que si elles sont contaminées, elles peuvent vous transmettre la maladie de Lyme. La compagnie de distribution Arc-Inter m’a fait parvenir un petit appareil génial qui se nomme Tickless. Ce dispositif émet une série d’impulsions ultrasonores de 40 kHz imperceptibles pour l’homme, les animaux domestiques et le gibier pour une période pouvant aller jusqu’à 3000 heures. Son rayon d’action est d’environ trois mètres. Composez le 450 349-2332 pour en apprendre davantage.


► Je vous invite à me suivre sur Facebook à l’adresse suivante : facebook.com/lapassiondepatrickcampeau