/24m/city
Navigation

Infractions lors du déneigement en 2018: 100 000$ de plus dans les coffres du Plateau-Mont-Royal

Coup d'oeil sur cet article

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a amassé l’an dernier dans ses coffres environ 100 000$ de plus qu’en 2017 grâce aux contraventions émises pour des infractions concernant le déneigement.

Le Rapport du maire sur la situation financière paru ce mois-ci présente les revenus et les dépenses de l’arrondissement pour l’année qui s’est terminée le 31 décembre 2018. 

Dans la colonne des revenus, la catégorie «amendes et pénalités» a connu une hausse importante. Les recettes de 460 000$ en 2017 ont grimpé à 665 000$ en 2018, ce qui correspond à 205 000$ de plus ou une hausse d’environ 45%. 

L’arrondissement a aussi encaissé plus qu’anticipé. Il espérait récolter 539 000$ en 2018, mais ses prévisions ont été dépassées de 126 000$, en atteignant ce 665 000$. 

Plus de 200 000$

Cette différence réelle de 205 000 $ entre 2017 et 2018 pour les «amendes et pénalités» s’explique en grande partie par les contraventions reliées au déneigement. «Il y a quasiment 100 000$ qui reviennent des constats d’infraction lors du déneigement», explique Martine Chevalier, chef des communications de l’arrondissement. 

«Dans tous les arrondissements, quand on fait des chargements de neige, l’arrondissement Le Plateau est un de ceux qui a le plus grand nombre de remorquages», a fait remarquer Mme Chevalier. La densité de la population et l’étroitesse des rues expliquent, entre autres, ce phénomène. L’arrondissement de Ville-Marie figure aussi en haut du palmarès pour le nombre de remorquages. De plus, «il y a eu une augmentation de la tarification des constats d’infraction», a noté Mme Chevalier. 

L’autre 100 000$ d’augmentation provient de différentes sources. Les infractions au règlement sur la propreté en composent une partie importante, d’après Mme Chevalier, qui n’a pas avancé de chiffres. 

Les parcours de collecte des déchets ont été revus, rappelle Mme Chevalier. De plus, la collecte des résidus alimentaires, ou du compost, s’est généralisée en 2018. Ces changements ne sont pas étrangers aux contraventions émises pour des infractions de propreté, autant pour les particuliers que pour les commerces et les institutions. 

Afin d’avoir les détails des revenus compilés dans la catégorie «amendes et pénalités», une demande d’accès à l’information doit être faite, nous a indiqué l’arrondissement. 

En plus des infractions de stationnement ou de propreté, cette catégorie regroupe d’autres infractions, comme celles faites au code du bâtiment ou encore des revenus autonomes. 

Près de 3,6 M$ en surplus

Le Plateau-Mont-Royal a terminé son exercice financier 2018 avec un surplus avoisinant 3,6 M$, contre 2,9 M$ en 2017. Alex Norris, maire par intérim du Plateau, attribue ce surplus à la gestion serrée des dépenses, ainsi qu’à des éléments non récurrents, comme des poursuites dont l’issue a été favorable pour l’arrondissement et un transfert de la ville centre pour la réfection des cours de service. «Nous avons l’intention de verser ce surplus dans les surplus libres de l’arrondissement», a-t-il dit, le 3 juin, au conseil d’arrondissement. 

Le budget 2019 prévoit des dépenses de 55,9 M$, similaires aux 55,5 M$ de 2018, dont les deux tiers étaient consacrés aux loisirs, à la culture et aux transports. L’an dernier, les revenus, composés en majeure partie des transferts de la Ville, ont atteint 57,2 M$.