/misc
Navigation

Les bulletins de fin de session

Coup d'oeil sur cet article

Les travaux parlementaires seront ajournés pour la période estivale aujourd’hui. Voici les notes, sur 10, pour les membres du gouvernement et des partis d’opposition qui se sont démarqués.

Le Gouvernement

François Bonnardel (Ministre des Transports)

  • 9
Photo Simon Clark

Présent lors des tempêtes, il a entrepris le ménage dans l’espoir de redresser la situation à la Société des traversiers et a bien manié la réforme de l’industrie du taxi. Il a contribué à réparer les pots cassés après la déclaration malhabile de son chef sur un «plan B» pour le tramway de Québec. Le vétéran de Granby s’en tire très bien dans un ministère casse-gueule.


Geneviève Guilbault (Ministre de la Sécurité publique)

  • 8,5
Photo Simon Clark

On a vite oublié sa suggestion «d’appeler la police» en cas de non respect de la loi sur les signes religieux. La ministre de la Sécurité publique a été présente après les inondations et se montre solide, tant dans la communication gouvernementale que dans la défense des intérêts de la Capitale-Nationale.


Éric Girard (Ministre des Finances)

  • 8
Photo Simon Clark

Le ministre des Finances a livré un budget équilibré en mettant en marche des mesures de réduction du fardeau fiscal, notamment la baisse de la taxe scolaire, mais en demeurant prudent, malgré un imposant surplus. L’argentier, qui devient plus à l’aise après des débuts incertains, n’est pas un disciple de la langue de bois.


Danielle McCann (Ministre de la Santé)

  • 8,5
Photo Simon Clark

Elle aurait eu une note parfaite, n’eût été sa décision de recourir à une nouvelle prime pour la prise en charge de patients par les médecins. Les Québécois en ont soupé des primes. Appréciée dans le réseau, elle a réussi un tour de force en convainquant les médecins d’accorder plus de pouvoirs de diagnostic aux infirmières praticiennes.


François Legault (Premier ministre)

  • 8
Photo Simon Clark

Le premier ministre a connu des semaines plus difficiles, mais plusieurs engagements de son parti ont été mis en branle et surtout, il a bien réagi lors de moments importants, tant à la suite des inondations que lors du drame de Granby. Les Québécois apprécient son côté près du peuple.


Simon Jolin-Barrette (Ministre de l’Immigration)

  • 8
Photo Jean-François Desgagnes

Bourreau de travail, le jeune pilier du gouvernement a mené la réforme délicate de l’immigration et le projet de loi interdisant les signes religieux tout en jouant son rôle de leader en chambre. Sa réforme de l’immigration, bien fondée, était mal ficelée. Mais le projet de loi sur la laïcité était un champ de mines et il s’en est sorti indemne.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Simon Jolin-Barrette è QUB radio:

 


François Paradis (Président de l’Assemblée)

  • 9
Photo Simon Clark

Le président a réussi à imposer le respect en chambre et mène rondement les travaux parlementaires. Il a rempli une première partie des engagements en matière de transparence, à l’égard des missions à l’étranger et des réceptions protocolaires. Bravo !


Jean Boulet (Ministre du Travail et de l’Emploi)

  • 8,5
Photo Simon Clark

Le ministre de l’Emploi a lancé une « grande corvée » pour inciter les aînés à revenir au boulot et a annoncé des mesures pour l’intégration de personnes handicapées. Le contexte de pénurie de main-d’œuvre constitue un défi colossal, mais il semble à l’aise comme un poisson dans l’eau.


Marguerite Blais (Ministre des Aînés)

  • 8
Photo Simon Clark

Sa défense des intérêts des aînés est sincère et elle intervient rapidement lorsque des situations inacceptables sont portées à sa connaissance. Elle se montre aussi ouverte aux idées constructives de l’opposition. Elle a toutefois louvoyé sur le nombre de places qui seraient créées en maisons des aînés d’ici la fin du mandat.


Isabelle Charest (Ministre déléguée à l’Éducation)

  • 7
Photo Simon Clark

Même si plusieurs partageaient son opinion, elle a pris un pas de recul après avoir affirmé que pour elle, le port du voile est un signe d’oppression. Bien qu’il soulève certaines questions quant à l’organisation, son plan pour l’ajout d’heures de parascolaire dans les écoles a été bien reçu.


Jean-François Roberge (Ministre de l’Éducation)

  • 6
Photo Simon Clark

La très mauvaise évaluation des coûts d’implantation des maternelles 4 ans est une tache à son dossier. Toutefois, les récréations plus longues dans les écoles et l’embauche d’enseignants et spécialistes constituent des améliorations. Il a beaucoup de potentiel, mais se retrouve avec plusieurs casseroles sur le feu.


Pierre Fitzgibbon (Ministre de l’Économie)

  • 6
Photo Simon Clark

La maîtrise des dossiers du ministre de l’Économie ne fait pas de doute, mais sa proximité avec les acteurs du Québec inc. a fait parler de lui pour les mauvaises raisons. Manque de flair quant au sens éthique gouvernemental. Si elle donne les résultats escomptés, sa réforme d’Investissement Québec redorera son blason.


Lionel Carmant (Ministre délégué à la Santé)

  • 5
Photo Simon Clark

Néophyte en politique, son apprentissage paraît ardu. Il a figé alors que la situation commandait qu’il paraisse en contrôle après la tragédie de Granby. Il a du mal à expliquer ses orientations jusqu’ici.


Nathalie Roy (Ministre de la Culture)

  • 4
Photo Simon Clark

Tant l’absence de substance dans ses réponses que son attitude en chambre agacent. La ministre a conservé un ton partisan qu’elle avait dans l’opposition. Capable de faire mieux, alors qu’on attend des mesures qui permettraient une plus grande équité entre médias traditionnels, producteurs de contenu québécois et les géants comme Facebook ou Netflix.


André Lamontagne (Ministre de l’Agriculture)

  • 2
Photo Simon Clark

Il a mis son gouvernement dans le trouble, en prenant sur lui le congédiement du lanceur d’alerte au MAPAQ, puis en soutenant qu’il pouvait y avoir d’autres taches au dossier de Louis Robert.Il a empiré son cas en refusant de s’excuser d’emblée après le rapport de la protectrice du citoyen.

 

Opposition

Dominique Anglade (Députée de Saint-Henri–Sainte-Anne)

  • 8
Photo Simon Clark

La candidate à la direction du PLQ n’est pas particulièrement flamboyante, mais elle a été tenace et efficace dans ses critiques contre la réforme du système de l’immigration.


Hélène David (Députée de Marguerite-Bourgeoys)

  • 7
Photo Simon Clark

Elle a livré un combat serré contre le projet de loi sur la laïcité en évitant de tomber dans les excès. Avec élégance, elle a offert à l’ex-sénatrice Céline Hervieux-Payette une chance de reformuler un commentaire controversé lors de la consultation sur les signes religieux.


Monique Sauvé (Députée de fabre)

  • 7,5
Photo Simon Clark

La députée de Fabre n’est pas une habituée des feux de la rampe, mais son travail à l’étude des crédits a permis d’exposer une confusion quant au nombre de places qui seront créées dans les maisons des aînés du gouvernement Legault.


Pierre Arcand (Chef intérimaire du PLQ)

  • 5
Photo Simon Clark

Les attentes n’étaient pas très élevées à l’égard du chef libéral par intérim, plus reconnu pour sa retenue que son sens du punch. Mais il n’a pas vraiment permis à son parti de marquer des points par ses questions, souvent trop touffues.


Sylvain Gaudreault (Député de Jonquière)

  • 8
Photo Simon Clark

Chien de garde péquiste en environnement, il ne s’est pas contenté de critiquer, mais a déposé un projet de loi qui forcerait le gouvernement du Québec à respecter ses engagements en matière de GES. Il est aussi intervenu pour secouer le Conseil de gestion du Fonds vert.


Pascal Bérubé (Chef parlementaire PQ)

  • 6,5
Photo Simon Clark

Le chef parlementaire péquiste a eu de bons réflexes, notamment en présentant des motions sur la défense des intérêts du Québec. Mais il n’a pas réussi à déstabiliser le chef de la CAQ dans ses échanges au Salon bleu.


Véronique Hivon (Députée de Joliette)

  • 7
Photo Simon Clark

En parfaite maîtrise dans sa lutte contre l’implantation des maternelles 4 ans, elle constitue une forte opposition au ministre Jean-François Roberge.


Manon Massé (Chef parlementaire QS)

  • 8
Photo Simon Clark

Elle a été éclipsée par d’autres membres de son équipe en début de session, mais certains de ses face à face avec François Legault ont été épiques, notamment lors de l’intervention du premier ministre contre le syndicat d’ABI.


Gabriel Nadeau-Dubois (Leader parlementaire QS)

  • 9
Photo Didier Debusschere

Les interventions du leader solidaire sont justes, bien structurées et ne sombrent jamais dans la basse partisanerie. Il a le sens de la formule et fait son travail avec classe. Il a obtenu la reconnaissance de 2e groupe d’opposition en chambre pour QS.


Catherine Dorion (Députée de Taschereau)

  • 4
Photo Stevens LeBlanc

On aime son insistance dans la défense des créateurs québécois et des médias traditionnels. Mais le ton utilisé dans une vidéo contre le 3e lien était inapproprié. Un peu d’élévation n’empêche pas d’être authentique.