/entertainment/music
Navigation

Composer pour Madonna dans son propre sous-sol

Le producteur québécois Mathieu Jomphe-Lépine a participé à 8 chansons de l’album Madame X

Coup d'oeil sur cet article

Madonna a de nouveau fait appel au savoir-faire québécois durant la création de son album Madame X. Après la firme Moment Factory, le danseur Nico Archambault et le musicien Ric’Key Pageot, c’est au tour du producteur Mathieu Jomphe-Lépine, alias Billboard, de faire équipe avec la reine de la pop. 

 «C’est un grand rêve que j’ai réalisé en travaillant avec elle. Ses albums Music, American Life et Confessions on a Dance Floor ont été marquants pour moi», confie l’artiste de 30 ans, qui a raconté son aventure au Journal

Sur Madame X, Billboard a laissé sa trace sur huit chansons. Il agit comme coproducteurs sur trois titres : le single Crave, Faz Gostoso et Bitch I’m Loca. Il a aussi réalisé les parties de percussions sur cinq autres pièces lors de son séjour de trois semaines, à Londres, l’automne dernier, avec Madonna et son équipe. 

 Inspiré par l’album Music 

 Jomphe-Lépine est particulièrement fier de Crave

 «Je m’étais préparé une dizaine de démos de mon côté avant d’aller travailler avec elle. Pour Crave, ça part d’un truc à la guitare que j’avais commencé en essayant de recréer le feeling que j’avais eu en 2001 en écoutant l’album Music. J’ai toujours trouvé que la guitare fonctionnait vraiment bien avec sa voix et j’ai cherché à faire une version modernisée. J’étais vraiment content quand elle aimé ce que j’ai fait.» 

 «C’est hyper valorisant, poursuit-il, parce que j’ai créé ça dans mon sous-sol, à Pointe-aux-Trembles, et je lui ai joué ça à Londres et elle a vraiment compris ma vision.» 

 Et comment c’est de travailler avec Madonna ? 

«Elle est très relax, aime faire des blagues, tout en étant très sérieuse et impliquée dans tous les aspects de la production. De plus, elle ne se gêne pas pour le dire quand elle n’aime pas quelque chose. C’est cool parce que ce n’est pas tout le monde qui est honnête comme ça», dit celui qui a aussi beaucoup apprécié l’espace créatif que Madonna laisse à ses collaborateurs. 

Le producteur avec Madonna et rappeuse Starrah.
Photo courtoisie
Le producteur avec Madonna et rappeuse Starrah.

 Tout a commencé avec Britney 

 Si le nom de Mathieu Jomphe-Lépine ne dit rien au grand public, le Québécois n’est pas pour autant un inconnu dans le milieu musical. 

 Il a commencé à faire parler de lui en 2011, quand il a collaboré à quatre chansons de l’album Femme Fatale, de Britney Spears, à l’invitation du réputé producteur Dr. Luke, qui avait remarqué son travail sur le web. 

 Ce même Dr. Luke lui a donné sa première chance de s’infiltrer au sein de la garde rapprochée de Madonna lorsqu’il lui a refilé le contrat de prendre part à la production de la chanson Ghosttown, sur son album Rebel Heart, sorti en 2015. 

 Outre son association avec la Material Girl, Jomphe-Lépine a aussi produit des beats pour Shakira, Robyn, Ariana Grande, Chris Brown, Dua Lipa, Mika et Ellie Goulding. 

 Sauf que rien de plus gros que Madonna n’apparaît dans le curriculum vitae de Mathieu Jomphe-Lépine. «Madonna, c’est énorme. Ça donne beaucoup de crédibilité», lance celui qui souhaite que son travail sur Madame X lui ouvre d’autres portes. 

«J’ai envoyé des démos à Camila Cabello, à Ariana Grande. On essaye toujours un peu partout.»