/sports/soccer/impact
Navigation

Le match contre le Fury annulé

Les deux clubs sont à court de joueurs

L’Impact est privé notamment de Samuel Piette, qui défend les couleurs du Canada à la Gold Cup.
Photo AFP L’Impact est privé notamment de Samuel Piette, qui défend les couleurs du Canada à la Gold Cup.

Coup d'oeil sur cet article

Aux prises avec une pénurie de personnel, l’Impact et le Fury d’Ottawa ont convenu d’annuler la présentation de la Cap City Cup, un match amical qui devait avoir lieu mardi soir dans la capitale nationale.

« Vu l’état actuel des troupes, c’est la meilleure décision de notre côté et aussi du côté d’Ottawa », a résumé Rémi Garde lundi midi.

Il faut dire que c’est un luxe que pouvait se permettre l’entraîneur-chef de l’Impact, ce qui n’était pas le cas lors du dernier match de l’équipe, le 5 juin, alors que seulement 16 joueurs sur une possibilité de 18 étaient en uniforme.

« On a tout fait pour essayer de jouer ce match comme il était prévu, mais de notre côté, ça aurait mis en péril éventuellement le match contre Portland et ensuite contre Atlanta », a ajouté Garde pour expliquer cette annulation.

Absents

Quand on additionne les blessés et les joueurs partis en sélection nationale, il manque pas mal de monde dans le camp de l’Impact.

Samuel Piette et Zachary Brault-Guillard sont avec le Canada, Daniel Lovitz est avec les États-Unis et Omar Browne est avec le Panama. Tous ces pays participent actuellement à la Gold Cup. Micheal Azira est pour sa part avec l’Ouganda pendant que Jukka Raitala est avec la Finlande.

Au rayon des blessés, l’Impact compte Ignacio Piatti, Clément Bayiha, Bacary Sagna, Orji Okwonkwo et Mathieu Choinière. Il n’y a donc pas de doute, Rémi Garde aurait eu du mal à composer un alignement pour ce match.

Davantage d’inconvénients

Sans dire que ce match représentait un besoin, Rémi Garde estime qu’il aurait été le bienvenu au milieu d’une pause de près de trois semaines.

« Pendant cette longue trêve, ça aurait été important et intéressant de se mettre 90 minutes dans les jambes, mais il y avait plus de désavantages à le jouer étant donné que je n’avais que 10 joueurs valides pour ce match. »

L’entraîneur croit qu’il aurait également pu en profiter pour tenter une ou deux expériences.

« Ça aurait été un match avec la possibilité de tenter de nouvelles choses avec des joueurs à des positions différentes. »

Peut-être mieux

Quant à eux, les joueurs étaient partagés. Il y a le jeune Daniel Kinumbe qui n’aurait pas craché sur un autre départ, lui qui a joué une première fois dans la MLS contre Seattle, le 5 juin.

« C’est sûr que ça aurait été bon d’avoir des minutes. C’est dommage cette annulation, mais on va se reposer pour le prochain match. »

Orji Okwonkwo, qui se remet d’une blessure, logeait plutôt à l’autre bout du spectre.

« Peut-être que j’aurais eu une vingtaine de minutes dans ce match, mais pour moi, c’est mieux qu’on ne joue pas. Ça va me permettre d’être complètement remis pour le match contre Portland. »


L’Impact jouera son prochain match contre les Timbers, le 26 juin au stade Saputo.