/news/health
Navigation

Pénurie de personnel à prévoir dans les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Avec les vacances estivales qui arrivent à grands pas, plusieurs hôpitaux du Bas-Saint-Laurent pourraient se retrouver en pénurie de personnel pour certaines spécialités.

C’est en tout cas ce que l'on apprend d'un document qu’a obtenu TVA Nouvelles.

En effet, plusieurs dates en chirurgie générale à l’hôpital de Kamouraska pourraient être compromises d’ici la mi-août. Cependant, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent ne veut pas confirmer les découvertures avant la dernière minute, puisqu'il y a toujours une possibilité de trouver des médecins remplaçants.

Par exemple, on prévoyait un manque de personnel en anesthésie et chirurgie à Matane, mais le CISSS a finalement trouvé un chirurgien remplaçant. À moins d’avis contraire, il n’y aura donc pas de découvertures à Matane.

À l’hôpital d’Amqui cependant, la situation est déjà préoccupante, a reconnu le CISSS du Bas-Saint-Laurent.

À l’heure actuelle, il n’y a aucun chirurgien sur place pour pratiquer les césariennes pendant deux semaines par mois. Les femmes doivent donc être transférées en ambulance à l’hôpital de Rimouski pour accoucher.

Cette mesure demeurera en place jusqu’au 1er septembre. À partir de cette date, le chirurgien de l'hôpital d'Amqui qui s’occupe habituellement des césariennes fera davantage de jours de garde. Deux autres chirurgiens vont se déplacer à Amqui pour faire du dépannage à l’occasion.