/finance/business
Navigation

Des actionnaires de l’Hôtel PUR dans les paradis fiscaux

Des actionnaires de l’Hôtel PUR dans les paradis fiscaux
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Coup d'oeil sur cet article

Certains des nouveaux propriétaires de l’Hôtel PUR auraient déjà détenu des comptes offshore, selon des médias de Corée du Sud et la base de données du Consortium international des journalistes d’enquête sur les paradis fiscaux. 

Comme l’annonçait la semaine dernière Le Journal, la transaction pour l’établissement hôtelier d’environ 240 chambres dans Saint-Roch a été confirmée hier. Elle est d’un montant de 10,3 millions $. Le nouveau propriétaire est le groupe WH Hospitality. 

Selon le registre des entreprises, les principaux administrateurs de cette nouvelle entité sont Wuk Rai Cho, Hyun Kang Cho, Hyun Woo Cho et Gi Eok Lee. Ce dernier est responsable de la division DSDL Canada, peut-on lire sur son profil LinkedIn. 

Parmi ce quatuor, deux noms se retrouvent dans la base de données du Consortium international des journalistes d’enquête. Ces données datent de la fuite baptisée Offshore Leaks. 

Il s’agit de Wuk Rai Cho et de Hyun Kang Cho. Ils ont été actionnaires de la compagnie Quick Progress Investment installée dans les îles Vierges britanniques. 

En 2013, le média Korea Joongang Daily avançait notamment que Wuk Rai Cho, président de DSDL (anciennement ­Dongsung Development), était des ­245 ­personnes dans son pays qui ­détenaient une société-écran. 

La famille de Wuk Rai Cho a souvent fait couler de l’encre en lien avec les paradis fiscaux. Son frère, Suck Rai Cho, a été à la tête du géant Hyosung, l’un des plus importants groupes de Corée du Sud. La multinationale brasse des affaires dans le textile, la construction, l’industrie chimique, l’informatique et les communications. 

En 2016, Suck Rai Cho a été condamné à trois ans de prison pour évasion fiscale. Il n’a toutefois pas été à l’ombre en raison de son âge, peut-on lire dans différents articles de médias. Il a payé une amende de 136,5 milliards de won (112 millions $ US). 

Lundi, il n’a pas été possible de discuter avec la directrice générale de l’hôtel situé sur la rue de la Couronne, Dominique Lapointe. 

Deuxième changement de garde 

Il s’agit du deuxième changement de garde pour l’Hôtel PUR, qui compte une centaine d’employés, en l’espace de cinq ans. En 2015, le groupe américain Ark Investment Partners avait vendu la propriété pour près de 11,3 millions $ à une société ontarienne baptisée Hôtel PUR Québec LP. 

Le groupe DSDL de Wuk Rai Cho possède une poignée d’établissements hôteliers à travers le monde, notamment un Hilton en Colombie-Britannique. 

— Avec la collaboration de Philippe Langlois, Agence QMI