/sports/opinion/columnists
Navigation

La victoire de Shawinigan

Coup d'oeil sur cet article

Quand Serge Fortin, le patron de TVA Sports, a confirmé que la finale entre Simon Kean et Dillon Carman serait présentée en direct au réseau TVA en plus de TVA Sports, Roger Lavergne, copromoteur du gala de boxe de samedi à Shawinigan, a grimacé.

C’était vendredi soir et on discutait justement de l’impact de la télévision sur la vente des billets pour le gala organisé par les Cataractes et le promoteur Camille Estephan.

« D’un côté, je suis conscient que ça rend plus difficile la tâche de remplir un aréna. Mais de l’autre, je sais que pour Shawinigan et notre région, c’est un avantage inouï. Des centaines de milliers de personnes vont entendre parler de Shawinigan et vont la découvrir lors d’un grand événement. Ça contribue en plus à faire connaître et aimer la boxe. On espère présenter un prochain gala à la fin de novembre ou au début de l’année prochaine », de dire Lavergne.

SHAWI PRÊTE POUR BUTLER

Finalement, Shawinigan a gagné sur les deux tableaux. On a vendu 3653 tickets pour le gala et, pour la première fois depuis le combat Markus Bayer-Éric Lucas en 2003 en Allemagne, TVA a présenté un combat de boxe sur le grand réseau.

Roger Lavergne est maintenant convaincu que Shawi est prête pour un gala avec une finale mettant en vedette un autre boxeur que le local Simon Kean.

« Je suis certain qu’un Steven Butler ou un Yves Ulysse susciterait un très grand intérêt. Nos amateurs ne cessent de souligner à quel point ils ont apprécié leur soirée. Il faut dire que l’ambiance était extraordinaire et que les combats étaient de haut calibre », a-t-il dit.

Il aurait pu ajouter que les choses ont été menées rondement. On commençait à s’inquiéter pour l’horaire à la télé quand Andranik Grigoryan a réglé tous les problèmes avec un percutant knock-out.

Tout était en place pour Dave Morissette, Pierre Bernier et... Shawinigan.