/24m/transports
Navigation

Le nouveau pont Champlain, un design décevant?

L’architecture du nouvel ouvrage ne fait pas consensus chez les experts

Le nouveau pont Champlain, un design décevant?
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

À quelques jours de son inauguration, le nouveau pont Samuel-De Champlain polarise: certains architectes considèrent son design élégant et sobre, alors que d’autres estiment qu’il est décevant et qu’il manque d’audace.  

«Montréal méritait un symbole fort et on a raté cette belle occasion en optant pour un pont utilitaire et générique avec un seul hauban», lance l’architecte Maxime Frappier, associé de la firme ACDF. Selon lui, l’architecture du nouveau pont aurait pu être bien plus grandiose, «avoir de la gueule». M. Frappier se dit aussi déçu que l’ouvrage ne soit pas porteur d’un «message d’avenir», par exemple en intégrant des technologies qui utilisent l’énergie produite par les voitures pour faire des jets de lumière.    

De son côté, la présidente de l’Ordre des architectes, Nathalie Dion, se dit très satisfaite: «Le design est minimaliste et gracieux, et la vue sur Montréal sera imprenable.» Il est impossible de comparer le pont Champlain au majestueux Golden Gate de San Francisco, soutient-elle, puisque ce dernier est situé dans un paysage beaucoup plus montagneux et pittoresque.    

Un parc suspendu  

D’un avis plus nuancé, l’architecte Jean Beaudoin ne pense pas qu’un pont doive forcément être imposant, mais que, pour innover, il faut concevoir un pont en «espace public» plutôt qu’en lieu de transition. «Tant qu’à avoir un pont large et multimodal, on aurait pu créer des espaces où les gens peuvent réellement connecter avec le fleuve», explique celui qui cumule près de 20 ans d’expérience.    

Rappelons que le nouveau pont Champlain sera doté de quatre belvédères le long de la piste multifonctionnelle qui accueillera cyclistes et piétons (elle ne sera ouverte qu’à la fin de l’été). Malgré cela, M. Beaudoin estime que ces lieux sont «anecdotiques» et que, pour vraiment «vivre le pont et le fleuve», il aurait fallu par exemple un parc suspendu, comme le High Line Park de New York. Un tel endroit aurait eu un grand potentiel touristique, à son avis.    

«Je rêve peut-être, mais je me dis qu’avant de détruire le vieux pont Champlain, on pourrait peut-être le transformer en parc [pour] quelques années, pour que les Montréalais puissent profiter de cet endroit atypique», dit M. Beaudoin.    

Infrastructure Canada a indiqué par courriel qu'un tel projet serait impossible: «Le maintien de cette infrastructure engendrerait d’importants coûts d’entretien annuels et le pont continuera à se détériorer même en l’absence de véhicules». La démolition du vieux pont prendra plusieurs années et coûtera 400 millions de dollars.    

 

Le nouveau pont Champlain, un design décevant?
Photo Courtoisie

 

Pourquoi une seule section «haubanée» sur le pont?  

La section du pont Samuel-De Champlain où l'on retrouve des haubans est en fait la section qui surplombe la Voie maritime du Saint-Laurent. Il est impossible de poser des piliers à cet endroit, à cause du trafic de navires. Certains architectes estiment qu’il aurait été plus beau d’avoir plusieurs sections haubanées sur le pont, mais c’est un aspect coûteux qui n’a pas été retenu lors la conception. 

Aidez-moi!

Envoyez-moi vos photos, vos vidéos et encore mieux... vos idées! Chantiers qui traînent, intersections dangereuses, aménagements urbains absurdes, lâchez-vous lousse! Devenez membre du groupe Facebook «Dans le trafic»

Peut-être aimerez-vous aussi...