/entertainment/shows
Navigation

Spectacle de la Fête nationale: les préparatifs vont bon train

Coup d'oeil sur cet article

Foi de Guillaume Lemay-Thivierge, on célébrera bien la Fête nationale et non le «solstice d’été» au grand spectacle du parc Jean-Drapeau, dimanche.

«C’est la Fête nationale pour tout le monde, comme toutes les Fêtes nationales de tous les pays», a insisté l’animateur du spectacle de Montréal, qui se déroulera, comme le veut la tradition, le soir du 23 juin.

Une chanson originale, «Nous sommes une île», a même été composée spécialement pour l’événement par Luc De Larochellière et l’auteur Pierre Huet.

La pièce sera au cœur du numéro de clôture, et tous les artistes participant à ce rassemblement de la Fête nationale à Montréal (Éric Lapointe, Marie-Élaine Thibert, Marie-Michèle Desrosiers, Philippe Brach, Mariana Mazza, Roxane Bruneau, Florent Volant et plusieurs autres) en chanteront un ou plusieurs vers.

«Nous sommes une île francophone, nous ne sommes comme personne», dit notamment le texte, que les médias ont pu entendre en primeur lors d’une répétition, mardi après-midi.

«Dans les grosses années de la Fête nationale du passé, il y avait souvent des compositions originales. Ils se sont lancé le défi, cette année, d’en créer une, en se disant que ça pourrait peut-être devenir un nouvel hymne», a résumé Guillaume Lemay-Thivierge, qui pilotera son troisième rendez-vous du 23 juin à Montréal après en avoir mené deux à Québec il y a quelques années.

Fiertés

Pour le reste, bien malin celui qui saura soutirer des informations sur le contenu du spectacle d’ici le grand soir. L’Agence QMI a cependant eu vent du fait qu’on soulignera toutes sortes de fiertés québécoises, notamment avec un pot-pourri consacré au cinéma d’ici. Une surprenante «communication avec l’au-delà» pourrait également avoir lieu pendant la soirée. Comme d’habitude, les artistes en vedette proposeront leurs propres chansons et revisiteront celles des autres.

Habitué de la formule, Guillaume Lemay-Thivierge estime que c’est un grand casse-tête de choisir les mélodies qui meubleront un concert d’une telle envergure.

«On fête tous les Québécois en musique, mais on veut faire plaisir à toutes les générations, des moins jeunes aux très vieux. Ça me fait penser à un gala. Moi, personnellement, je vise deux grands regroupements : le public qui est sur place et qui a attendu tout l’après-midi pour voir le spectacle, et ceux qui vont le regarder à la télévision», a relevé Guillaume Lemay-Thivierge.

En tant qu’animateur, son rôle sera davantage consacré aux mises en contexte historiques qu’aux performances.

Nouvelles venues

Pour plusieurs têtes d’affiche prenant part à la festive réunion pour la première fois, la fébrilité est à son comble, à quelques jours de l’instant tant attendu.

«Malgré tous les débats, on ne veut pas s’éloigner, on veut se rapprocher. Il n’y aura pas de races, pas de langues, pas de couleurs. Il n’y aura que des humains qui vont faire un spectacle, et on est là pour que les gens embarquent!», a précisé Mariana Mazza.

Roxane Bruneau, qui réchauffera l’assistance en première partie avec son propre matériel, mais qui participera aussi au spectacle principal, s’est dite «choyée» de vivre ce moment.

«Pour moi, la Fête nationale, c’est familial, a-t-elle illustré. Ça me rappelle mon enfance, avec les feux d’artifice, dans les parcs avec mes parents.»

Informations utiles

Les festivités de la 185e édition de la Fête nationale du Québec à Montréal, qui inaugureront l’amphithéâtre naturel du parc Jean-Drapeau, débuteront à midi, le 23 juin, avec des activités pour toute la famille. Des camions de cuisine de rue seront à la disposition des gens qui souhaiteront manger sur place. On pourra assister aux répétitions générales du spectacle de 12 h 30 à 17 h 30. L’animation sur scène débutera à 18 h. Roxane Bruneau et FouKi offriront la prestation d’ouverture entre 19 h 30 et 20 h 30, et le grand spectacle débutera à 21 h. Celui-ci sera diffusé en simultané à Rythme FM et CKOI, sur les ondes de Radio-Canada le lendemain, le lundi 24 juin, à 20 h, et sur Tou.tv dès le 25 juin. Un feu d’artifice conclura la fête. L’organisation encourage le public à utiliser les transports en commun, le vélo et les navettes fluviales (instaurées pour évoquer les bateaux à vapeur de 1874!) pour accéder au site. Un stationnement payant sera ouvert aux automobilistes. Le 24 juin, le traditionnel défilé sur la rue Saint-Denis, sous le thème du « Québec à la belle étoile», se mettra en branle à 21 h. Des fêtes de quartier se déploieront un peu partout à Montréal et dans le reste du Québec, les 23 et 24 juin.