/24m/transports
Navigation

Stations du REM: Brossard craint l'afflux de véhicules dans ses rues

Stations du REM: Brossard craint l'afflux de véhicules dans ses rues
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Brossard s'inquiète de devoir gérer des problèmes de stationnement si la tarification pour utiliser le train de la caisse de dépôt n'est pas la même pour les trois gares projetées sur la Rive-Sud.

C'est ce qu'a mentionné Doreen Assaad lors d'une entrevue avec le journal 24 Heures à la fin de la consultation publique organisée par le Réseau de transport de Longueuil (RTL) qui visait à entendre les besoins et priorités des usagers du RTL. Plus de 160 citoyens se sont déplacés afin de participer à cette soirée de consultation publique lundi soir.

La mairesse de Brossard appelle l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) à évaluer avec prudence l'élimination des places de stationnement au Terminus Panama qui devrait passer de 1000 à 200 places selon les dernières prévisions du Réseau express métropolitain (REM).

«L'ARTM donne l'impression (aux utilisateurs) que les places (de stationnement incitatif) perdues au Terminus Panama et Chevrier vont être compensés avec les 3000 places à la station Rive-Sud», a expliqué la mairesse de Brossard.

Cependant, ces 3000 places de stationnement de la station Rive-Sud situé à proximité des autoroutes 10 et 30 ne sont pas créées pour la population brossardoise. «La réalité, c'est que les places à la station Rive-Sud sont pour toutes les villes avoisinantes et non pour les citoyens de Brossard.»

Mme Assaad craint par ailleurs les effets d'une tarification différente à la station Rive-Sud sur les citoyens de Brossard. Elle estime qu'un titre de transport différent amènera une affluence aux stations Panama et Du Quartier qui seront situés à proximité de secteurs résidentiels. Le tout engendra des problèmes de stationnements qui devront être gérés par la Ville.

«Si le coût est moins cher pour les autres stations du REM, ça va attirer des gens qui vont se stationner dans nos rues pour prendre le REM aux stations Panama et Du Quartier plutôt qu'à la station Rive-Sud qui risque d'être pleine.»

Elle mentionne qu'il n’y a présentement aucune consigne afin de limiter le stationnement dans les rues de la Ville (sauf lors du déneigement).

La possible différence tarifaire à la station terminale Rive-Sud pourrait forcer Brossard à revoir sa réglementation. «On ne veut pas que ça devienne ingérable et [amène] des situations où les gens ne savent même plus quand ils ont le droit de se stationner [dans les rues]», a-t-elle ajouté.

Mme Assaad espère que les commentaires des citoyens reçus lors de la consultation publique seront pris en considération par l'ARTM.

Selon certains observateurs, la tarification exigée à la station Rive-Sud construite à proximité des autoroutes 10 et 30 pourrait être celle de la Tram 5, un titre ordinaire mensuel qui coutera 173 $ en juillet. Les usagers du Réseau de transport de Longueuil qui utilisent le titre local ordinaire pour se déplacer au centre-ville de Montréal ont à débourser une somme de 100 $ (juillet 2019).

Stationnement incitatif payant?

En plus d'enlever les 2313 places de stationnement du Terminus Chevrier et de réduire drastiquement le nombre de places de stationnement actuellement disponibles au Terminus Panama, certains citoyens et observateurs présents lundi soir ont soulevé la possibilité de voir l'ARTM facturer pour le stationnement incitatif, actuellement gratuit.

Questionné sur la possibilité d'instaurer un stationnement incitatif payant, la directrice des affaires publiques du Réseau express métropolitain (REM), Virginie Cousineau, a indiqué «ne pas être rendu-là».

Elle a mentionné que l'ARTM attend la fin des consultations publiques avant de déterminer le tout, mais a refusé de s'avancer sur la possibilité d'instaurer une tarification pour le stationnement incitatif.