/world/europe
Navigation

Un parachutiste canadien se tue au cours d'un exercice militaire

Le Québécois participait à un exercice de parachutisme

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune soldat québécois a perdu la vie lors d’un exercice de parachutisme dans la nuit de lundi à mardi, en Bulgarie.

Le décès en Bulgarie lors d’un exercice en parachutisme du bombardier Patrick Labrie, âgé de 28 ans, a causé toute une onde de choc sur les réseaux sociaux mardi, où les messages de sympathies affluaient par centaines.

Plusieurs qualifiaient le soldat originaire de Gatineau de « travaillant » et « déterminé » alors que d’autres n’hésitaient pas à parler de lui comme d’un « bon jack ».

« C’était un bon gars, mes condoléances à toute sa famille », a notamment écrit son ami Samuel Charrette.

« Non seulement sa mort est-elle une douloureuse perte pour sa famille et ses amis, mais sa disparition est ressentie dans toute l’Armée canadienne et la communauté militaire », a pour sa part indiqué le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, par voie de communiqué.

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi tenu à offrir ses sympathies à la famille. « Nous n’oublierons jamais les services que le courageux bombardier Patrick Labrie a rendus à notre pays », a-t-il écrit sur le réseau Twitter.

Ses débuts à Valcartier

Patrick Labrie était basé à Petawawa, en Ontario, depuis 2014. Il était membre du 2e régiment, Royal Canadian Horse Artillery. Le militaire avait joint les Forces armées canadiennes en 2013 avant de passer quelques mois à la base de Valcartier, où il a amorcé sa carrière.

La Défense canadienne a confirmé que le militaire a succombé à ses blessures pendant un exercice d’entraînement en parachutisme appelé « Swift response 19 », à Cheshnegirovo, en Bulgarie.

L’accident est survenu lundi, vers 22 h, alors que les soldats effectuaient des sauts de nuit en basse altitude (400 mètres), a précisé une porte-parole de la Défense bulgare, Violina Valeva.

Selon le site d’information Traffic.news, le parachute de Patrick Labrie ne s’est pas ouvert. Un second Canadien et deux Américains ont été blessés lors de l’exercice.

La police militaire a ouvert une enquête pour déterminer les causes et circonstances de l’accident.

– Avec la collaboration de l’AFP