/sports/opinion/columnists
Navigation

Vent de renouveau chez Suzuki

Voici les trois modèles les plus populaires chez Suzuki. À gauche, à l’avant-plan, le KingQuad 750, à droite le 500, et derrière, le modèle de base 400 en couleur rouge.
Photo courtoisie, Karl Tremblay Voici les trois modèles les plus populaires chez Suzuki. À gauche, à l’avant-plan, le KingQuad 750, à droite le 500, et derrière, le modèle de base 400 en couleur rouge.

Coup d'oeil sur cet article

En 1983, Suzuki amorçait la production du VTT à quatre roues, une première mondiale. En 2019, la compagnie poursuit la tradition en présentant des modèles entièrement redessinés.

« Cette année, il y a quatre modèles qui retiennent l’attention, selon moi, dont deux qui ont été entièrement redessinés, indique René Cyr, directeur adjoint chez Pro Performance de Boischatel. Avec ces quatre quads, les consommateurs vont certainement retrouver un modèle qui va correspondre à leurs besoins spécifiques. »

Le premier modèle qui a été redessiné complètement, c’est le KingQuad 500.

« Cette année, les suspensions ont été entièrement refaites sur ce modèle. Le moteur a aussi été repensé afin qu’il ait plus de torque lorsque vient le temps de le solliciter pour le travail. Il va décoller et accélérer plus rapidement à partir d’un arrêt complet. Le châssis, monté sur un cadre nouveau et plus fort, aide aussi le véhicule à mieux performer lorsque vient le temps de s’attaquer à des corvées. Il faut dire aussi que sa puissance de tir, 1350 livres ou 600 kilos, fait en sorte qu’il est parmi les meilleurs sur le marché dans ce domaine. »

La commande de lumière aux guidons est revenue cette saison. Le nouveau moteur de 493 CC est alimenté par injection. Il est chaussé de pneus Carlisle de 25 pouces (à partir de 11 199 $).

Ajout important pour le 750

Le modèle 750 est construit sur la même plateforme que le 500. En ce qui a trait au moteur toutefois, un ajout important a été fait.

« Le moteur a complètement été refait avec l’ajout d’un deuxième injecteur à la base, ce qui lui permet de performer encore plus que l’ancien modèle, explique monsieur Cyr. Il s’agit d’un moteur 4 temps, monocylindre de 722 CC, refroidi au liquide. »

Parmi la cure de transformations que ce modèle a subie, mentionnons la rigidité du cadre qui a été augmentée. Même chose pour la suspension arrière et les supports du bloc d’entraînement arrière. Le système de direction assistée améliorée permet aussi une conduite plus confortable et diminue la fatigue de conduire le véhicule durant plusieurs heures. Le système de freinage avant et arrière a aussi été amélioré, rendant l’opération plus puissante et constante, lorsque vient le temps de freiner. Le système de suspension est aussi nouveau. Le quad affiche aussi une nouvelle calandre. Il est équipé d’amortisseurs au gaz de ressort réglable dans l’une des cinq positions disponibles (à partir de 12 099 $).

Entrée de gamme

Considéré dans la gamme de Suzuki comme le quad d’entrée de gamme, le KingQuad 400 arrive en deux modèles, soit le 400 ASI et le 400 FSI.

« C’est un véhicule de base qui se détaille à moins de 8000 $ qui se fait en version automatique (ASI) ou semi-automatique à levier (FSI). C’est un des rares fabricants à avoir une transmission à levier. Il possède un essieu rigide, le seul dans la gamme que nous offrons avec Suzuki, relève le spécialiste. Ce n’est pas un véhicule de randonnée, mais plus de travail » (à partir de 7699 $).

Il s’agit véritablement d’un petit véhicule qui servira plus à de menus travaux au chalet ou à la maison. On peut le démarrer en position engagée sans avoir à placer la transmission au point mort. Il est équipé d’un système de refroidissement évolué avec refroidisseur d’huile installé en usine et ventilateur à commande par thermostat. Si vous lui en demandez beaucoup en termes de travail, la transmission Quadmatic perfectionnée vous permettra d’obtenir plus facilement la puissance dont vous aurez besoin.

Durée de la garantie

La durée de la garantie est un point qui milite en faveur des quads de Suzuki.

« Suzuki a des garanties de deux ans sur les modèles 400 et 500 et de trois ans sur le 750, ce que l’on ne retrouve pas chez la plupart des fabricants qui offrent plus une garantie d’un an, mentionne René Cyr. On est loin du premier VTT quatre roues, le MT 125, produit en 1983. Avant l’arrivée de ce véhicule Suzuki, il n’y avait que les trois roues.