/sports/fighting
Navigation

Marie-Ève Dicaire veut laisser sa marque sur la scène mondiale

Coup d'oeil sur cet article

Marie-Ève Dicaire est de nature hyperactive.

C’est notamment pour cette raison qu’elle montera dans le ring pour la troisième fois en sept mois, le 28 juin, au Casino de Montréal. Mais c’est surtout parce qu’elle considère que l’heure est venue pour elle de se faire davantage valoir sur la scène internationale.

«Pour moi, c’est impossible de rester inactive. J’ai un horaire chargé, mais je suis consciente que c’est le moment de faire ma place sur l’échiquier mondial», a-t-elle affirmé à l’émission JiC, mercredi sur les ondes de TVA Sports.

Pour ce combat important, Dicaire (15-0-0, 0 K.-O.) se mesurera à la Suédoise Maria Lindberg (17-4-2, 9 K.-O.), la deuxième aspirante à sa couronne.

Elle s’attend à une adversaire coriace. Malgré ses 42 ans, Lindberg est en grande forme.

«Je pense qu’elle va me donner une bonne opposition. Elle va me mettre de la pression du début à la fin. Elle est reconnue pour sa forme physique et son expérience», a soutenu Dicaire, qui n'est pas inquiète outre mesure.

«Quand une boxeuse me met de la pression, c’est là que je trouve les ouvertures et que je réussis à boxer en contre-attaque, ce qui est ma spécialité.»

Elle entend ensuite prendre une pause bien méritée.

«Il y aura une petite période de repos pour voir mes amis et ma famille et profiter un peu de l’été», a-t-elle indiqué.