/news/education
Navigation

Une chaîne humaine pour leur école dans Rosemont

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Des parents dénoncent les coupes dans les budgets de leur école et craignent une baisse des services aux élèves. Ils ont choisi de se faire entendre en organisant une chaîne humaine ce matin dans le quartier Rosemont, à Montréal, aux abords de l’école primaire Madeleine-de-Verchères.

Vers 8h, ils étaient une cinquantaine de parents et d’élèves devant les clôtures de la cour d’école, pancartes à la main, pour réclamer le maintien du budget de l’établissement scolaire.

En raison de changements récents à l’indice de défavorisation, certaines écoles ont vu leur budget être amputé, ce qui a notamment un impact sur l’embauche de spécialistes et sur le ratio professeurs-élèves.

Le député solidaire de Gouin, Gabriel-Nadeau Dubois, s’est également rendu sur les lieux pour appuyer les parents dans leur démarche.

«Entre cette année et l’année prochaine, il n’y aura pas moins de besoins dans les classes, a-t-il expliqué. Les enfants ne seront pas moins tannants, ils n’auront pas moins de difficultés d’apprentissage. Que, d’une année à l’autre, il y ait plusieurs dizaines de milliers de dollars de [coupes], ça fait une différence sur le terrain.»

L’élu réclame par ailleurs au ministre de l’Éducation une aide d’urgence. «Il n’est pas trop tard. Il est encore temps d’allonger de l’argent au moins pour annuler les [coupes] en septembre prochain, le temps qu’on ait la réflexion sur comment on répartit l’argent entre les écoles de Montréal.»

Il s’agit de la sixième chaîne humaine organisée à cette école.