/finance/business
Navigation

282 millions $ d’amende pour Walmart, accusé de corruption

FILES-US-CHINA-NKOREA-FISHING-RETAIL-FOOD-SANCTION
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le géant américain de la distribution Walmart va payer aux autorités américaines un total de 282 millions de dollars afin de solder des poursuites pour avoir versé des pots-de-vin lors de son développement international, a indiqué la SEC jeudi.

Walmart a accepté de payer 144 millions de dollars au titre des poursuites du gendarme de la Bourse (SEC) et 138 millions de dollars pour solder l’enquête du ministère de la Justice.

Le groupe était accusé d’avoir laissé ses filiales -- en particulier au Brésil, mais aussi en Chine, en Inde et au Mexique -- avoir recours à des tiers qui payaient les autorités locales pour faciliter leur implantation.

Il était reproché à Walmart d’avoir manqué de mettre en place des mesures anticorruption comme l’exige une loi américaine contre les pratiques de corruption à l’étranger, a précisé la SEC, «en ignorant les manquements à la loi et en retardant la mise en place de contrôles de comptabilité qui lui auraient éviter de nombreux problèmes».

Interrogé par l’AFP, Walmart n’a pas répondu dans l’immédiat.

Walmart, qui exploite 11 300 magasins sous différentes enseignes dans 27 pays, a affiché un chiffre d’affaires de 514,4 milliards de dollars lors de son dernier exercice.