/24m/job-training
Navigation

Comment réussir sa démission


fired employee with personal things standing in the office
ASDF - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Maryse Boyce - 37e AVENUE

 

Si la première impression est primordiale, il ne faut pas sous-estimer la dernière, qui l’est tout autant. Préparer sa démission s’avère donc aussi important que son entretien d’embauche, puisqu’elle façonnera l’image que l’entreprise gardera de vous. Voici 5 conseils d’experts pour démissionner avec classe.

Annoncez votre départ à votre supérieur immédiat en premier

Même s’il peut être tentant de mettre dans le coup vos collègues pour vous donner du courage avant la grande annonce, prenez la peine d’aviser d’abord votre supérieur. Les raisons sont nombreuses, notamment « pour ménager sa susceptibilité et ne pas nuire à votre relation pendant la durée du préavis , évoque la chasseuse de talents Delphine Sala dans un billet publié sur LinkedIn. Les rumeurs peuvent aller bon train et rapidement vous desservir. »

Choisissez un moment qui vous semble opportun

Équivalent professionnel d’une rupture, votre démission pourrait être vécue comme une trahison. Annoncez votre départ à votre supérieur en personne (et surtout pas par courriel) lors d’une rencontre formelle (et surtout pas autour de la machine à café).

Pas de place pour l’amertume

« Inutile de chercher le règlement de comptes, pensez plutôt à mettre en avant les points positifs qui ont ponctué votre passage, comme l’expérience acquise, les formations suivies ou la confiance accordée sur certains projets », précise Mme Sala. Vous devez faire preuve d’un minimum de franchise, mais montrez-vous diplomate et concis sur les raisons qui vous poussent à démissionner.

Rédigez une lettre de démission

Cette missive, qui comporte la date prévue de votre départ ainsi que la date où vous la remettez, devra être remise à votre patron en mains propres. Faites-en aussi parvenir une copie aux responsables des ressources humaines.

Donnez un préavis

Le consensus généralement accepté pour la longueur du préavis est de deux semaines, bien que plus vous aurez occupé votre poste longtemps, plus vous serez normalement difficile à remplacer. Aussi, votre préavis pourrait s’étirer, si votre situation le permet.

« Ce n’est cependant pas parce que vous donnez un préavis qu’il sera accepté à coup sûr », met en garde Casandra Campbell dans un billet publié sur le blogue de Shopify, pour qui toutes les options devraient être considérées. « Votre contrat pourrait être résilié immédiatement puisque certains employeurs préfèrent ne pas engager une nouvelle ressource après la démission d’un employé. »

Préparez votre départ

C’est le temps de mettre de l’ordre dans vos dossiers en cours, de noter au mieux les informations qui faciliteront la vie de votre relève (contacts, procédures, documents, échéanciers). Vous partirez ainsi sur une bonne note. Comme le souligne Casandra Campbell, il s’agit également d’un moment crucial pour établir ses limites : discutez avec votre employeur de votre transition afin de mettre au clair votre niveau d’implication pendant votre période de préavis. Le mot d’ordre : montrez-vous courtois et professionnel jusqu’au dernier moment.

Soignez vos contacts

Avec l’accord de votre supérieur, vous pouvez envoyer un courriel à vos collègues et clients afin de les mettre au courant de votre départ et de votre nouvelle situation professionnelle. Votre réseau de contacts est précieux : on ne sait jamais quelles routes professionnelles l’avenir vous fera croiser.