/entertainment/tv
Navigation

Guillaume Lemay-Thivierge réalisera des épisodes de «District 31»

Guillaume Lemay-Thivierge réalisera des épisodes de «District 31»
Photo d'archives Agence QMI, Dominick Gravel

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | District 31 comptera bientôt un nouveau joueur dans sa banque de réalisateurs. Guillaume Lemay-Thivierge a récemment reçu un appel des Productions Aetios, qui l’invitaient à prendre place derrière la caméra de quelques épisodes de la série policière de Radio-Canada, l’automne prochain.

«J’ai eu un appel de l’équipe de Fabienne (Larouche). On m’a dit: "Hey, ça te tentes-tu de réaliser District 31? Et j’ai répondu: "Mets-en!"», relate le comédien, en entrevue avec l’Agence QMI.

Ce dernier est familier avec la mécanique des plateaux chapeautés par Aetios, ayant déjà dirigé ceux de 30 vies et d’Unité 9.

«Quand tu as fait ça, tu sais comment la machine Aetios marche, souligne-t-il. Tu la connais.»

«Moi, ce que j’aime, c’est de travailler avec des acteurs comme ceux de District, continue Guillaume. Ils me font capoter! Avec mon "chum" Michel (Charette), on rit sur le plateau. Michel, il me ridiculise, il rit de moi, mais il me respecte en même temps...»

Danièle Méthot, Simon Barrette, Jean-Claude Lord et Catherine Therrien ont également tous été ou seront aux commandes du navire qu’est District 31. Le public étant déjà habitué à une certaine esthétique propre aux intrigues de Luc Dionne, Guillaume Lemay-Thivierge ne compte pas imposer un nouveau style en débarquant dans l’équipe. C’est «tard à l’automne» qu’il intégrera celle-ci, a-t-il précisé.

«Moi, j’arrive, je laisse travailler les acteurs, je laisse travailler l’équipe, énumère-t-il. Je suis juste comme un "coach". Je ne peux rien réinventer. Je vais m’arranger pour que ça se fasse, que ça roule, que ça soit agréable, que ça se fasse dans le bonheur.»

«Si on s’aimait»

Comme réalisateur, Guillaume Lemay-Thivierge avait également été maître d’œuvre de la fiction jeunesse Subito texto, à Télé-Québec.

Il doit également bientôt réaliser son premier film, Fais-toi une belle vie, tiré de sa pièce de théâtre du même nom, qu’il autoproduit et autofinance. L’artiste devait d’ailleurs démarrer le tournage de Fais-toi une belle vie à l’automne, mais les projets s’accumulant sur sa table de travail, il a décidé d’en repousser les premiers tours de manivelle. Question, en outre, de recueillir plus d’argent pour mener à bien sa production.

«Je tiens à bien payer mon monde», glisse-t-il.

Guillaume Lemay-Thivierge réalisera des épisodes de «District 31»
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

En ce moment, Guillaume Lemay-Thivierge, qui animera dimanche le spectacle de la Fête nationale à Montréal pour une troisième année consécutive, est occupé par la préproduction du docu-réalité dont il sera la vedette avec sa douce, Émily Bégin, l’automne prochain à TVA.

Dans Si on s’aimait, le couple partagera ses réflexions sur les aléas de l’amour avec des participants de 30 à 50 ans qui rêvent de rencontrer l’âme sœur. Présentés à des partenaires potentiels en début de parcours, les candidats seront ensuite guidés dans leur cheminement par l’experte en accompagnement relationnel Louise Sigouin, qui leur prodiguera conseils et observations visant à améliorer leur relation.

Guillaume Lemay-Thivierge réalisera des épisodes de «District 31»
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Anne Boyer produit cette nouveauté, et TVA n’a pas encore spécifié dans quelle case horaire aboutira Si on s’aimait. On ignore aussi si l’émission sera diffusée trois ou quatre jours par semaine.

«On a fait les premiers tests et c’est vraiment "trippant", s’emballe Guillaume. C’est un vrai miroir, une expérience extraordinaire, de savoir qui tu es en tant qu’être humain. Oui, c’est une émission de gens célibataires qui veulent rencontrer, mais le fait de jumeler deux personnes ensemble reflète vraiment qui elles sont, et qui on est comme téléspectateurs. À tout moment, on se dit: "Ah oui, je suis comme ça..." On appelle ça de la télé utile. À la fin de l’émission, on a l’impression d’avoir été brassé, de s’être reconnu. Les personnes célibataires vont peut-être identifier certains de leurs problèmes!»

Guillaume Lemay-Thivierge fait toujours partie de la distribution de la comédie Ladies Night, et sa pièce Fais-toi une belle vie est encore présentée en tournée. Son école de parachute, Voltige, célèbre cette année ses 18 ans, soit le même âge que sa fille adolescente Charlie.

Enfin, le balado qu’il a conçu avec ses vieux amis Jessica Barker et Vincent Bolduc, Bain libre, disponible sur l’application ICI Première depuis le 23 mai, trône aujourd’hui dans le «top 3» francophone du «top 200» général de tous les balados au Canada.