/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Debbie Lynch-White

Debbie Lynch-White
Photo courtoisie Debbie Lynch-White

Coup d'oeil sur cet article

De son premier rôle, comme la sévère IPL dans Unité 9 à son rôle de Mary Travers dite La Bolduc, au grand écran, la comédienne Debbie Lynch-White n’a plus sa réputation à faire. Cette année, l’actrice est porte-parole de la 185e édition de La Fête nationale du Québec et nous propose les endroits où célébrer ce week-end. Elle nous partage également ses adresses préférées en ville, dont plusieurs bijoux cachés au nord de la métropole.

Le restaurant préféré ?

Cadet
Photo tirée de Facebook
Cadet

 

J’ai découvert le Cadet il n’y a pas longtemps et je capote ! C’est situé sur le boulevard Saint-Laurent et c’est tellement bon ! Pour des bons plats de légumes, de viande ou de poisson, revisités avec finesse, c’est la place où aller !

L’endroit où prendre un verre ou un café ?

Café Paquebot
Photo tirée de Facebook
Café Paquebot

 

Pour un café, je vais souvent à La Graine Brûlée ou au Café Paquebot. Le chaï latté est incroyable ! Pour un verre, j’adore le Datcha au coin de Laurier et Saint-Urbain. Leurs cocktails sont originaux et leur terrasse est très accueillante.

L’activité préférée ?

Aller voir des spectacles au Festival international de jazz ! Je suis également une fanatique de camping. Juste de me retrouver dans la nature, j’adore ça. Aussi, je suis en pleine rénovation dans ma cour et je n’ai jamais été aussi souvent au Réno-Dépôt de ma vie !

Une adresse secrète à découvrir ?

Le Millen
Photo tirée de Facebook
Le Millen

 

Le restaurant Le Millen sur Fleury dans Ahuntsic. C’est un Apportez votre vin et la cuisine est absolument parfaite et gastronomique. C’est un petit resto de mon quartier à découvrir dans le nord de l’île. Il y a le Dièse Onze, qui est aussi une adresse à découvrir. C’est un club de jazz qui se trouve dans un petit sous-sol sur Saint-Denis, où il y a toujours d’excellents musiciens live de jazz.

L’événement culturel le plus couru ?

Osheaga
Photo d’archives, Agence QMI, Dario Ayala
Osheaga

 

Osheaga. Je suis une grande fanatique de musique et, pour moi, ce festival est l’occasion de découvrir chaque année de la nouvelle musique et de nouveaux artistes. On y va aussi pour voir les groupes qu’on aime, mais c’est le moment de l’année où je télécharge de nouvelles chansons à écouter sur mon iPod. C’est toujours un beau festival le fun pour les curieux ! Cette année, j’ai hâte de voir King Princess et The Lumineers.

L’endroit où célébrer la fête nationale ?

Spectacle de la fête nationale sur les plaines d’Abraham
Photo d’archives, Mathieu Bélanger
Spectacle de la fête nationale sur les plaines d’Abraham

 

Partout au Québec ! À la programmation se trouvent plus de 6000 activités qui grouillent partout dans la province. Pour ma part, je participe au spectacle sur les Plaines le 23 juin, où je participerai au discours national. À voir les artistes qui sont réunis, on va avoir tout un party ! Sinon, je dois dire que la fête nationale à Laval est vraiment sur la coche ! Les Lavallois n’ont rien à envier au reste du Québec. Il va y avoir des artistes comme Paul Piché, Hubert Lenoir...

Si j’étais maire de Montréal, je...

J’habite le quartier Ahuntsic et je trouve tellement qu’il manque de ­service de transport en commun dans le nord de la ville. Je ferais donc, pour vrai, comme l’avait annoncé la ­mairesse, la ligne rose dans le métro. On en a grandement besoin !

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ?

Tout ! Les gens sont chaleureux et la culture est tellement riche. Il y a également notre côté à la fois américain et européen, qui nous rend unique et tous les festivals souvent gratuits qui défilent tout l’été, font notre réputation dans le reste du monde. Que dire aussi de la diversité de notre gastronomie et de notre ouverture d’esprit ? On tient également un des plus grands festivals de la fierté gaie dans le monde !

Un mot pour décrire Montréal ?

Ouverte !