/news/politics
Navigation

Commission parlementaire: voyage payé avec les fonds publics pour des pro-maternelles 4 ans

Deux New-Yorkaises invitées en commission parlementaire

Periode des questions
Photo Simon Clark Le ministre Jean-François Roberge lors de la dernière semaine de travaux à l’Assemblée nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère de Jean-François Roberge a déboursé 4825 $ de fonds publics pour faire venir de New York deux alliés de son projet de maternelle 4 ans pour tous, qui sont venus témoigner en sa faveur en commission parlementaire.

Le ministère de l’Éducation a assumé les frais de déplacement, de restauration et d’hébergement de Carlyn A. Rahynes et Rafael Alvarez, deux responsables de l’implantation d’un réseau universel de prématernelle dans la Grosse Pomme, dans le cadre des consultations sur le projet de loi qui permet de déployer des classes de maternelle 4 ans à l’ensemble du Québec.

«Étant donné que ces personnes sont venues pour faire part de leur expérience en commission parlementaire de la mise en œuvre de services pour des enfants de 4 ans, et que cette expérience peut être utile pour les actions à prendre pour la mise en œuvre du projet des maternelles 4 ans à temps plein, il est de mise de rembourser les dépenses de personnes qui sont entendues», a précisé le ministère.

Exceptionnel

Mais c’est une pratique très inhabituelle, si on en croit l’Assemblée nationale.

«Les témoins qui sont entendus en commission parlementaire ne sont pas remboursés pour les frais de déplacement», a précisé la secrétaire de la Commission de la culture et de l’éducation, Louisette Cameron.

Lors de leur passage au Parlement québécois, il y a trois semaines, les deux intervenants new-yorkais ont vanté les bénéfices de la maternelle 4 ans offerte à tous les bambins, au grand plaisir du ministre Roberge, lequel a dû encaisser plusieurs critiques de la part de groupes québécois au sujet de son projet de loi 5.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Si le gouvernement leur a remboursé les frais de voyage, c’est en raison de l’«expertise unique» qu’ils possèdent, «qui ne peut être retrouvée au Québec actuellement», a-t-on plaidé au cabinet du ministre de l’Éducation.

Son porte-parole Francis Bouchard a ajouté que les deux invités de New York ont également rencontré des fonctionnaires de l’éducation, lors de leur passage en sol québécois.

En Ontario

Rappelons que Jean-François Roberge s’est envolé pour New York le mois dernier.

Le ministre s’est ensuite rendu en Ontario, où la maternelle est aussi offerte à tous les enfants de 4 ans. Une intervenante ontarienne a aussi été invitée à participer aux consultations sur le projet de loi 5.

Au moment d’écrire ces lignes, le ministère de l’Éducation n’était pas en mesure de préciser s’il avait aussi remboursé les dépenses de la Torontoise Lorelei Eccleston, directrice de Carleton Village JS Sports and Wellness Academy.

– Avec la collaboration de Marie-Christine Trottier