/portemonnaie/lifestyle
Navigation

6 leçons de vie d’un déménageur compulsif pour survivre à la chaise musicale immobilière

Coup d'oeil sur cet article

Bien malgré moi, je mériterais un doctorat honorifique de l’académie du Clan Panneton.

En plus d’une douzaine de changements d’adresse à mon actif (tsé quand ta peur de l’engagement est même immobilière), je suis aussi l’ami qui a joué au helper plus souvent qu’à son tour.

En cette période de chaise musicale résidentielle, j’ai cru bon de partager les leçons de vie et d’argent que m’ont apprises toutes ces journées gaspillées à bronzer en habitant.

1. La préparation est essentielle et peut rapporter

Un déménagement est le moment idéal pour faire un peu de tri dans l’immense tiroir à cossins que ton appartement est devenu au fil du temps.

Personne ne se rend millionnaire avec une vente de garage en se débarrassant de son deuxième pilon à patate et de ses étagères IKEA, mais ça peut aider à amortir les coûts imposants d'un déménagement. Chaque boîte de moins à déplacer est du temps ($$$) économisé. 

Ça peut aussi être un bon moment pour magasiner ses services télé ou internet afin de réduire sa facture mensuelle. On peut facilement se négocier un deal honnête en faisant jouer la concurrence.

Besoin d’inspiration pour ta vente de garage? Regarde le reportage de François sur la sienne ici!

2. 50% de tes amis qui disent oui par texte vont choker le jour venu

La fameuse maladie du 1er juillet!

Je n’ai aucune donnée scientifique pour soutenir cette affirmation. Juste une incessante douleur lombaire depuis que j’ai bougé seul les quatre électros d’une amie l'été dernier. Par un incroyable hasard, son frère et sa fréquentation du moment avaient attrapé le même vilain virus.

Puisque la gastro connaît une étrange recrudescence au 1er juillet, arrange-toi pour en avoir plus que moins, et décommande des gens le jour même si t’as tout le monde qu’il te faut.

3. Protège ta nuque, ta colonne, ton bassin et tout le reste

Technique non recommandée par l'association universelle des déménageurs amateurs

Si tu as de gros morceaux pesants à déplacer et tu tiens à la qualité du support lombaire de tes proches, investir dans des straps (des courroies ou des sangles pour les puristes) de déménageur ne ferait pas de tort. Ça se trouve pour une trentaine de dollars en ligne.

4. Les déménageurs ne sont pas tous faits égaux

Faire affaire avec des déménageurs, c’est comme jouer à la loterie de la compétence. Ce qui prend 2,5 heures avec deux hommes (désolé, le domaine ne fait pas trop dans la parité encore) peut en prendre le double avec deux taouins.

Surtout quand le jeune est complètement défoncé dans le camion pendant que le plus vieux te jase ben casual de son temps en prison. (fait vécu!) Divertissant peut-être, mais ça enlève le goût d’appeler la compagnie pour se plaindre du mauvais service. Il connaît mon adresse le bonhomme.

À la lumière de cette expérience, je conseille de toujours penser un budget en prévision du pire scénario en temps, mais aussi en déplacement puisque la circulation peut être difficile dans certains secteurs.

Les préposés téléphoniques des entreprises ont parfois tendance à donner une estimation trop basse. Après tout, leur job est de faire une vente, pas de te faire peur.

5. Les extras peuvent te squeezer un budget

L'argent, c'est fait pour être garroché dans les vidéos de rap des années 2000 seulement. Pas le jour d'un déménagement!

On s’entend que de descendre des meubles imposants avec des courroies par le balcon, c’est bien moins éreintant que de s’empêtrer dans les escaliers et le portique avec un divan sectionnel.

Et pourtant, pour certains déménageurs, c’est aussi une façon de facturer jusqu’à 100$ de plus. Plus facile=Plus cher? Ne cherche pas la logique.

Au moment de la réservation, fais part de tout ce qui pourrait être problématique ou hors de l’ordinaire pour éviter de désagréables surprises.

Pour le tarif horaire, les variations de prix sont pires que celles sur Uber le 1er janvier à 3 heures du matin.

Selon une analyse des offres d’une dizaine de services de déménagement par l’équipe de porte-monnaie, les prix en haute saison sont environ deux fois plus élevés. Pour un camion et trois déménageurs dans la région de Montréal, on peut passer de 130$ en temps normal jusqu'à 250$ en période de pointe. Ça peut se rendre à 300$ au 1er juillet.

Donc, si possible, déménage entre septembre et avril ou fais-toi de bons amis fiables.

6. Ce n’est pas une raison pour sacrer ton ami à la rue

Selon la SPCA, la moyenne de 600 animaux abandonnés mensuellement dans les rues de Montréal passe à 1600 entre juin et août. Les déménagements en sont une cause importante.

Si tu sais que ton ami à quatre pattes ne pourra pas te suivre à ton nouveau logis, il existe des recours plus «humains» (quand même ironique cette expression) pour gérer la situation. 

Svp, fais tout en ton possible. Le laisser à lui-même ne fait pas partie des options.
 

Sur ce, bon déménagement la gang!

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux