/entertainment/comedy
Navigation

«On a des choses à prouver» –Christian Viau

La deuxième édition du Grand Montréal comique débute samedi soir

Christian Viau, responsable de la programmation du Grand Montréal comique.
Photo d’archives, Martin Alarie Christian Viau, responsable de la programmation du Grand Montréal comique.

Coup d'oeil sur cet article

Après une première édition qui n’avait été concoctée qu’en quelques mois, le Grand Montréal comique est de retour pour une deuxième édition samedi soir, jusqu’au 7 juillet. À quelques heures de la tenue du spectacle 100 humoristes en 100 minutes, le responsable de la programmation, Christian Viau, a indiqué au Journal que tout allait bien avec les préparatifs. « C’est peut-être le calme avant la tempête ! » a-t-il dit en riant.

« On est toujours un peu sur le qui-vive avec ce spectacle-là », mentionne Christian Viau à propos du spectacle d’ouverture qui se tiendra à l’Olympia. Inviter 100 artistes sur scène n’est pas une mince tâche, mais le recrutement s’est fait assez aisément, selon le programmateur.

« L’année passée, il y avait beaucoup de gens qui attendaient de voir ce qui allait se passer avec ce spectacle-là, dit-il. Mais cette année, il y a beaucoup de gens qui se sont rapidement proposés. Comme on avait un peu plus de temps, on a pensé aux surprises qu’on voulait avoir. »

Puisque le nombre d’invités est très élevé, et que les imprévus peuvent souvent arriver à la dernière minute, Christian Viau aura entre cinq et 10 artistes en renfort au cas où il y aurait des désistements. « Chaque artiste a une minute. S’il arrive en retard, il perd sa place », dit-il.

Christian Viau mentionne être plus en confiance que l’an dernier à propos du festival qu’il a entre les mains. « Tout le monde s’y connaît un peu plus, dit-il. L’an passé, je suis arrivé dans l’organisation le 1er avril. J’avais environ trois mois pour monter un festival. »

« Cette année, oui, on est plus relaxe. Mais pas beaucoup plus. L’an dernier, on avait un timing, une cause. La deuxième année, c’est celle où tout le monde te regarde. On a des choses à prouver, c’est sûr. Ça amène son lot de pression. Mais comme j’aime le rappeler, on vend de l’humour. À la base, il faut avoir du fun. »


► La deuxième édition du Grand Montréal comique se tiendra dès samedi soir, jusqu’au 7 juillet. Pour toute la programmation : grandmtlcomique.com.

 

Cinq spectacles à voir au Grand Montréal comique

Le Journal a demandé au responsable de la programmation, Christian Viau, de cibler les spectacles du festival qui suscitaient le plus de buzz.

L’équipe nationale de stand-up

« Il y a un engouement pour ce spectacle du 24 juin. Ce soir-là, les gens ont plein de shows gratuits un peu partout, mais la réponse est bonne. On a hâte de voir s’il y en a beaucoup qui vont se présenter à la porte. »

  • 24 juin, 20 h, à l’Olympia.

Le Coconut comédie club

« Les gens commencent à comprendre de plus en plus le concept. Dans quelques jours, on va entrer huit tonnes de sable dans la place. Il y aura un drink signature pour nous. Les gens pourront vraiment apporter leurs gougounes et regarder les spectacles les pieds dans le sable. »

  • 26, 28 et 29 juin, ainsi que 4 et 5 juillet, 20 h, au Ausgang Plaza.

20 et hommages

« On reçoit aussi beaucoup de questions sur ce spectacle, dit Christian Viau. Quand on dit aux gens que les ­humoristes rendront hommage à n’importe quoi, ils comprennent que ce sera une
soirée spéciale. »

  • 28 juin, 20 h, à l’Olympia.

Comique de nuit

« Le public plus jeune nous en parle beaucoup. Les animateurs Mathieu Cyr, Arnaud Soly, Christine Morency et Les Grandes Crues ont beaucoup de fans. »

  • Du 27 au 29 juin, ainsi que le 4 juillet, 23 h, à l’Olympia.

24 h du Groulx Luxe

« Ça m’impressionne de voir à quel point Patrick Groulx a gardé ses fans, dit Christian Viau. Les gens n’ont pas décroché encore ! Il y a visiblement un buzz autour de ça que je ne soupçonnais pas. »

  • 3 juillet, midi, à l’Olympia.