/sports/hockey
Navigation

La logique respectée

Jack Hughes réclamé par les Devils, Kaapo Kakko, par les Rangers

Coup d'oeil sur cet article

VANCOUVER | En raison de l’impressionnante performance de Kaapo Kakko au dernier Championnat mondial junior, plusieurs se demandaient s’il n’allait pas ravir à Jack Hughes, grand favori depuis des mois, le titre de première sélection du repêchage.

• À lire aussi: Tous les choix de premier tour

• À lire aussi: Le Canadien choisit Cole Caufield au premier tour

• À lire aussi: Samuel Poulin est le premier québécois choisi

Le vieil adage dit qu’il faut toujours suivre sa première idée. Les Devils, avec Martin Brodeur en tête, ont agi en ce sens. Au micro, l’ancien gardien des Devils a appelé le nom de Jack Hughes, faisant de l’attaquant issu du programme national américain de développement la toute première sélection de l’encan 2019.

«C’est surréel comme sentiment. Je crois que je l’ai déjà dit huit fois, mais je suis gonflé à bloc d’être le premier choix et d’être un membre des Devils», a lancé le joueur de centre de 5 pieds 10 pouces et 171 livres.

En 50 matchs avec l’équipe nationale de développement, Hughes a récolté 34 buts et 78 passes.

Questionné, il y a quelques semaines, sur la possibilité de voir Kakko être choisi par les Devils, Hughes avait été clair sur le sujet.

«Lorsque tu es jeune, tu rêves d’être réclamé le premier. Tu ne penses pas à être le numéro 2 ou le numéro 3.»

Hier, devant les journalistes, il a admis avoir eu un certain doute.

«J’avais confiance et je n’étais pas trop nerveux. Toutefois, on ne se sait jamais. J’ai connu une bonne saison, mais Kakko aussi», a-t-il indiqué.

D’ailleurs, les 11 recruteurs sondés par Le Journal cette semaine avaient été unanimes. Selon eux, Kakko est celui des deux qui est le plus près de la LNH. Toutefois, en choisissant Hughes, les Devils ont mis la main sur celui qui devrait connaître la carrière la plus productive.

Exclus des séries éliminatoires pour la sixième fois au cours des sept dernières campagnes, les Devils seront bientôt très dangereux en attaque avec Hughes, Taylor Hall et Nico Hischier.

«Les Devils ont manqué les séries en raison des blessures. C’est une très bonne équipe. Ils ont plusieurs bons joueurs. J’ai hâte d’en faire partie et de côtoyer un gars comme Taylor Hall. Il a déjà gagné le titre de joueur le plus utile! Ce n’est pas rien», a soutenu Hughes.

Un bon prix de consolation

Le suspense terminé, les Rangers ont logiquement repêché Kakko. Un bon prix de consolation. L’attaquant de 6 pieds, 2 pouces et 194 livres a l’avantage d’avoir déjà une saison avec les hommes derrière la cravate.

Dans l’uniforme du TPS Turku, de la Ligue élite de Finlande, Kakko a fait scintiller la lumière rouge à 22 reprises en 45 matchs. Sept de ses 22 buts étaient des buts gagnants.

Sur la scène internationale, l’imposant ailier droit a aidé la Finlande à remporter les championnats mondiaux de hockey junior et senior.

«J’espère être en mesure de me tailler un poste dans la LNH dès cet automne. Je vais travailler fort au cours de l’été pour améliorer mon coup de patin et ma force physique», a-t-il déclaré.

Dach à Chicago

S’il n’y avait aucun doute quant aux deux premiers choix, les possibilités étaient multiples à compter du troisième rang, un droit de parole détenu par les Blackhawks.

Ceux-ci se sont tournés du côté des Blades de Saskatoon pour réclamer Kirby Dach, un joueur de centre format géant (6 pieds, 4 pouces).

«C’est un sentiment incroyable. Je me joins à une des six équipes originales. Jonathan Toews et Dylan Strome sont deux excellents joueurs de centre de qui j’espère apprendre beaucoup», a indiqué l’Albertain.

Deux choix de la LHJMQ

Cette première ronde a donné lieu à bien peu de rebondissements. Les transactions, habituellement monnaie courante lors de cet événement, ont été pratiquement absentes. En fait, une inversion de choix entre les Coyotes et les Flyers a constitué le seul troc de la journée.

On vante souvent les qualités du programme national américain de développement. Celui-ci a fait honneur à sa réputation en voyant huit des joueurs qu’il a produits trouver preneur.

Deux patineurs de la LHJMQ sont repartis de l’amphithéâtre avec un chandail de la LNH sur le dos: Samuel Poulin, du Phoenix de Sherbrooke, repêché au 21e rang par les Penguins, et Jakob Pelletier, des Wildcats de Moncton, appelé cinq rang plus tard par les Flames.