/news/politics
Navigation

Trans Mountain: le plus haut taux d'opposition serait au Québec plutôt qu'en Colombie-Britannique

Oléoduc Trans Mountain
Photo d'archives, Kinder Morgan Energy Partners

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une majorité de Canadiens croient que le gouvernement Trudeau a pris la bonne décision en approuvant le projet d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain, et ce, dans chaque province sauf au Québec.

Seuls 31 % des Québécois se rangent derrière la décision du fédéral contre 40 % qui la désapprouvent. Vingt-neuf pour cent sont indécis sur la question.

C’est ce que révèle un sondage Angus Reid publié vendredi. Sans surprise, les Albertains sont ceux qui soutiennent dans de plus fortes proportions le feu vert à Trans Mountain, l’approuvant à 85 %. La Saskatchewan arrive deuxième avec un taux d’approbation de 70 %.

En Colombie-Britannique, quartier général des groupes environnementaux et communautés autochtones qui s’opposent à l’agrandissement de Trans Mountain, une majorité (52%) de personnes se dit malgré tout d’accord avec la décision d’Ottawa.

Le premier ministre de la province, John Horgan, n’a pas fermé la porte à intenter d’autres recours judiciaires pour contrer l’expansion du pipeline, mardi, quelques heures après qu’Ottawa eut annoncé qu’il donnait son aval.

Dans l’ensemble du Canada, ce sont 56 % des répondants qui sont d’accord avec le sceau d’approbation contre 24 % qui s'y opposent.

Plusieurs doutent cependant que le pipeline agrandi soit réellement construit. Si 59 % des Canadiens se montrent confiants, 12 % estiment que les travaux ne seront jamais achevés et 28 % sont incertains.

Peu de Canadiens approuvent la façon dont le gouvernement Trudeau a géré le dossier des pipelines ces dernières années, même si une majorité se range derrière sa décision sur Trans Mountain.

Toujours selon le sondage mené par l’institut Angus Reid, seuls 27 % des gens estiment que les libéraux on bien fait en la matière.