/sports/hockey/canadien
Navigation

10 années ordinaires: le bilan de Geoff Molson décortiqué

Geoff Molson
Photo Chantal Poirier Figure du Canadien, Geoff Molson est un personnage fort impliqué et apprécié dans la communauté montréalaise.

Coup d'oeil sur cet article

Pour un soir donné, on peut faire mentir les chiffres à volonté. Ces fameux soirs où le Canadien a perdu en obtenant tant de « chances de marquer » qu’on se demande encore comment il se fait que l’équipe ait encore raté les séries.

Mais sur une période de dix ans, soit le règne de Geoff Molson comme propriétaire du CH, les chiffres disent la vérité. Ils deviennent extraordinairement révélateurs.

C’est Stéphane Laberge, un passionné de statistiques qui a œuvré dans deux quotidiens à Montréal, qui a fait ce travail de moine.

Il a partagé ses tableaux, et c’est sur le site Facebook de Tom Lapointe que je les ai trouvés.

En dix ans, le Canadien de Geoff Molson termine 13e sur les 30 équipes de la Ligue nationale. Les Golden Knights n’ayant disputé que deux saisons.

Treizième, ce n’est pas bon. Ce n’est pas totalement médiocre. Treizième, c’est ordinaire. Rien qui ne rappelle la grande dynastie qui a remporté 24 Coupe Stanley et qu’on vend et revend aux fans jusqu’à la lie.

LES CAPITALS DE WASHINGTON

Quand on réfléchit sur ces statistiques, on réalise que vos perceptions sont les bonnes quand on ne parle pas de vos ex-Glorieux.

Vous savez d’instinct que les Capitals de Washington forment une bonne organisation. Et d’instinct, vous allez citer les Penguins de Pittsburgh, les Bruins de Boston, les maudits Bruins qui font honte au CH depuis tant d’années, les Sharks de San Jose, les Blackhawks de Chicago, et vous aurez raison. Ils forment le Top-5 de ces dix ans. Les Blues de St-Louis sont sixièmes, ce qui démolit qu’il faut être pourris pour devenir des aspirants à la Coupe Stanley.

Consultez le tableau et vous allez reconnaître les bonnes équipes. Même les Flyers de Philadelphie précèdent le Canadien.

Je n’ai pas mis le tableau des séries éliminatoires, mais ce sont sensiblement les bonnes équipes en saison régulière qui dominent le classement. Boston a le plus de victoires avec 69, les Blackhawks de Chicago suivent avec 67. Après, on retrouve Pittsburgh, San Jose, Washington, Tampa Bay. Le Canadien avec 31 victoires est 12e, avec une de plus que les Flyers de Philadelphie.

Encore là, vos perceptions générales sont bonnes. Les Bruins sont vraiment supérieurs... et ils avaient Claude Julien pendant huit de ces années.

LES IMPÔTS

Si le Canadien est ordinaire et pas si pire, il est malgré tout le meilleur de toutes les équipes canadiennes. Edmonton, Ottawa et Toronto, c’est piteux. Edmonton, c’est honteux, et les Oilers sont la preuve que le système mis en place par la LNH ne suffit pas à rendre compétents des totons.

La 13e position du Canadien indique également que les revenus et profits exorbitants du CH ne garantissent pas le succès sur la patinoire. C’est encore plus vrai pour les Maple Leafs de Toronto. On peut remplir les coffres et ne pas gagner.

Mais le fait qu’aucune équipe canadienne ne se hisse parmi les dix meilleures est la preuve que les impôts et la fiscalité en général au Canada, et surtout au Québec, la province socialisée par excellence au pays, pèsent très lourd sur le travail des directeurs généraux. J’ai déjà fait la démonstration. Quand vient le temps de dépenser l’argent APRÈS impôts pour garder ou attirer de bons joueurs, le directeur général du Canadien (et des Maple Leafs et des Sénateurs qui sont tout près) perd un bon joueur dans chaque édition de son équipe. Il va toujours manquer un joueur de quatre ou cinq millions chaque année.

Imaginez quand, en plus, Marc Bergevin « économise » huit millions sous le plafond salarial. Vous vous demandez encore pourquoi vous n’avez pas le droit à la fièvre des séries ?

GEOFF MOLSON EST BON POUR LE QUÉBEC

Cela dit, on peut analyser la performance sportive d’une organisation et ne pas tenir compte du tableau complet. J’aime cent fois mieux un Canadien ordinaire qui appartient à Geoff Molson, un Québécois issu d’une grande famille montréalaise, qu’un Canadien qui serait plus spectaculaire, mais propriété d’un « Uncle Sam » quelconque.

Le Canadien est une institution centenaire qui passionne les Québécois. Le propriétaire est installé à Montréal. Il parle français, il est affable et impliqué dans la société. Les profits de l’organisation sont réinvestis pour la grande part à Montréal et au Québec. Que ce soit dans le spectacle, les relations publiques ou l’immobilier.

Même chose pour Joey Saputo et l’Impact et les autres promoteurs sportifs. Le lien entre les organisations et les amateurs se trouve renforcé d’autant.

On peut critiquer Geoff Molson, c’est de bonne guerre, mais on est quand même content de le voir aux commandes.

Mais y aurait-il moyen d’être meilleur dans le bilan des dix prochaines années ?

Je dis ça de même...

Rang Équipe MJ V D DP DF BP BC PTS
1 Capitals de Washington 786 462 233 51 40 2442 2096 101
2 Penguins de Pittsburgh 786 466 243 46 31 2484 2121 1009
3 Bruins de Boston 786 442 250 46 48 2329 1965 978
4 Sharks de San Jose 786 441 258 44 43 2344 2087 969
5 Blackhawks de Chicago 786 437 255 54 40 2406 2153 968
6 Blues de St.Louis 786 443 264 41 38 2232 1993 965
7 Lightning de Tampa Bay 786 436 274 37 39 2431 2243 948
8 Ducks d’Anaheim 786 426 264 48 48 2198 2129 948
9 Predators de Nashville 786 422 265 50 449 2215 2082 943
10 Rangers de New York 786 417 291 38 40 2231 2077 912
11 Kings de Los Angeles 786 408 2899 40 49 2080 1959 905
12 Flyers de Philadelphie 786 392 290 45 59 2271 2268 88
13 Canadiens de Montréal 786 397 296 52 41 2135 2113 887
14 Wild du Minnesota 786 396 301 44 45 2108 2122 881
15 Stars de Dallas 786 393 303 51 39 2236 2258 876
16 Red Wings de Detroit 786 381 291 63 51 2181 2226 876
17 Canucks de Vancouver 786 391 305 42 48 2164 2175 872
18 Jets de Winnipeg 786 384 311 52 39 2280 2319 859
19 Flames de Calgary 786 384 318 38 46 2198 2246 852
20 Islanders de New York 786 372 315 51 48 2235 2369 843
21 Blue Jackets de Columbus 786 380 325 39 42 2188 2273 841
22 Devils du New Jersey 786 361 324 46 55 1951 2133 823
23 Maple Leafs de Toronto 786 360 329 50 47 2262 2404 817
24 Sénateurs d’Ottawa 786 361 330 45 50 2167 2366 817
25 Avalanche du Colorado 786 363 342 58 23 2163 2341 807
26 Hurricanes de la Caroline 786 346 328 68 44 2088 2295 804
27 Coyotes de l’Arizona 786 350 333 52 51 2010 2250 803
28 Panthers de la Floride 786 344 328 50 64 2084 2328 802
29 Sabres de Buffalo 786 318 368 54 46 1968 2341 736
30 Oilers d’Edmonton 786 305 389 45 47 2061 2473 702
31 Golden Knights de Vegas 164 94 56 9 5 521 458 202
  TOTAUX 23744 11872 9068 1449 1355 1355 66663 26548