/lifestyle/health
Navigation

[PHOTOS] La science contre le cancer

Jérémi Rousseau
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Jérémi Rousseau, 14 ans, n’avait aucune idée de ce qui l’attendait lorsqu’il est entré à l’urgence en mai 2018.

La veille, il avait saigné du nez abondamment, son bras gauche était ecchymosé depuis quelque temps et il souffrait de douleurs anormales aux hanches. Ses parents soupçonnaient un vilain virus.

Les parents de Jérémi, Stéphane Rousseau et Nathalie Gagnon, sont passés par toute une gamme d’émotions lors de l’hospitalisation de huit mois.
Photo Didier Debusschère
Les parents de Jérémi, Stéphane Rousseau et Nathalie Gagnon, sont passés par toute une gamme d’émotions lors de l’hospitalisation de huit mois.

Mais, après une multitude de tests, le diagnostic fatal tombe, il s’agit d’une leucémie. Le cancer était si virulent que les transfusions sanguines se sont amorcées sur-le-champ.

« Ça fait peur. Je me suis dit : est-ce que je vais mourir ? » raconte celui qui a fondu en larmes en apprenant la nouvelle.

Puis, à peine quelques heures plus tard, il se retroussait les manches, prêt à affronter la bête lors d’un éprouvant parcours de huit mois de chimiothérapie.

150 doses de chimio intraveineuses

Au total, Jérémi a reçu 150 doses de chimio intraveineuses. L’adolescent a d’ailleurs été le premier au Québec à participer à un nouveau protocole de recherche pour ses traitements, composé notamment d’importantes doses de vitamine A et d’arsenic.

Jérémi Rousseau
Photo Didier Debusschère

Ainsi, les effets secondaires ont été grandement diminués. Il a aussi pu conserver ses cheveux.

« Ça au moins, j’étais vraiment content ! » lance le jeune homme aujourd’hui en rémission.

Jérémi Rousseau

Âge : 14 ans
Maladie : Leucémie myéloïde aiguë de type M3 (le seul type pour le moment admissible au protocole de recherche)