/weekend
Navigation

L’aventure solo de Tammy Verge

Le metteur en scène Pierre-François Legendre et l’actrice Tammy Verge.
Photo courtoisie Le metteur en scène Pierre-François Legendre et l’actrice Tammy Verge.

Coup d'oeil sur cet article

La comédienne et animatrice Tammy Verge se prépare à relever un grand défi : elle foulera en solo les planches pour présenter La promesse de la mer. Sur scène, elle se glissera dans la peau de la navigatrice Mylène Paquette et racontera sa traversée de l’Atlantique à la rame en solitaire.

L’auteur Bryan Perro s’est inspiré du livre Dépasser l’horizon, rédigé par Mylène Paquette, afin de créer ce nouveau spectacle, dont la mise en scène est signée Pierre-François Legendre.

« Lorsque j’ai lu son livre, j’ai appris plusieurs de ses péripéties, mais on va apprendre davantage dans ce spectacle que ce que l’on retrouve dans son récit », confie Tammy Verge, qui explique que Bryan Perro a passé du temps avec la navigatrice pour enrichir le texte.

« C’est un très gros défi pour moi de faire ce spectacle, concède-t-elle. Je vais au-delà de mes limites et j’affronte mes peurs. »

Si Tammy Verge doit surmonter le trac qui l’attend avec un texte qui s’étire sur plus d’une heure 30 minutes, on verra que Mylène a aussi eu à affronter ses peurs pour parvenir à conquérir l’océan Atlantique à la rame. « Mylène est une fille drôle et courageuse, mais le plus surprenant, c’est qu’elle a peur de l’eau », lance Tammy Verge, qui a rencontré la navigatrice à quelques reprises. Elle a vaincu sa peur pour finalement devenir la première personne d’Amérique à traverser l’océan Atlantique à la rame en solitaire. D’ailleurs, son embarcation a chaviré à 10 reprises durant cette traversée.

La promesse

Parmi les nouvelles choses qui nous seront racontées, il y a notamment cette promesse bien particulière qui a été l’élément déclencheur : « Elle a dû subir un avortement avant sa traversée, et elle a fait la promesse à l’enfant qu’elle ferait quelque chose de grand qu’elle n’aurait pu faire si l’enfant avait été là, explique la comédienne. De là, le titre La promesse de la mer, qui était sa principale motivation. »

Drôle et dramatique

On nous annonce des moments dramatiques, tout comme des moments cocasses. On sait notamment que dans cette aventure abracadabrante, Mylène Paquette a manqué de vivres et a dû se faire ravitailler. « C’est le Queen Mary 2, l’un des plus gros paquebots au monde, qui lui est venu en aide », rappelle Tammy Verge.

Outre plusieurs moments dramatiques du genre qui seront racontés et qui montrent tout le courage dont la navigatrice a fait preuve durant 120 jours seule en mer, on assistera également à des anecdotes amusantes et des histoires qui choqueront les féministes. « Elle a eu énormément de difficultés à trouver du financement et des commanditaires, car souvent elle n’était pas prise au sérieux parce qu’elle n’était pas un homme, révèle Tammy Verge. Finalement, elle a entrepris son voyage endettée de plus de 100 000 $. »

Côté scénographie, des vidéos tournées durant la traversée seront projetées au cours du spectacle.

La promesse de la mer

Le metteur en scène Pierre-François Legendre et l’actrice Tammy Verge.
Photo courtoisie

Auteurs : Bryan Perro et Mylène Paquette

Metteur en scène : Pierre-François Legendre

Distribution : Tammy Verge

Du 4 juillet au 17 août

À la Maison de la culture

Francis-Brisson (Shawinigan)