/weekend
Navigation

Les copains d’abord

Guillaume Canet donne des directives à l’acteur François Cluzet sur le plateau de tournage de son nouveau film, Nous finirons ensemble.
Photo courtoisie, MK2 | Mile End Guillaume Canet donne des directives à l’acteur François Cluzet sur le plateau de tournage de son nouveau film, Nous finirons ensemble.

Coup d'oeil sur cet article

Guillaume Canet a mis du temps à se laisser convaincre de tourner une suite à son film à succès Les petits mouchoirs, qui a attiré plus de 5 millions de spectateurs dans les salles françaises en 2010. Neuf ans plus tard, l’acteur et cinéaste a finalement cédé à la tentation et a réuni la même bande de comédiens – ses amis – pour réaliser Nous finirons ensemble, une suite dont l’histoire se déroule quelques années plus tard.

« Quand Les petits mouchoirs est sorti, on m’a rapidement proposé d’écrire une suite parce que le film avait été très populaire et que les gens s’étaient beaucoup attachés à ces personnages », rappelle Canet lors d’un entretien téléphonique accordé au Journal.

« Mais à l’époque, je ne voulais absolument pas parce que pour moi, c’était plié, j’avais terminé ce film et je jugeais que je n’avais plus grand-chose à raconter dans cette histoire. Mais ensuite, le temps a fait son travail. »

Ce n’est donc que quelques années plus tard que Canet a senti l’intérêt de renouer avec ces personnages. Les petits mouchoirs empruntait son titre à une expression que Canet avait entendue quand il était petit. Les petits mouchoirs, ce sont ces petits secrets qu’on se cache entre amis ou proches pour éviter les confrontations. C’était le sujet principal du film, qui mettait en scène une bande d’amis dans la trentaine (joués par Gilles Lellouche, Marion Cotillard, François Cluzet, Benoît Magimel, Laurent Lafitte) qui partent en vacances à la plage quelques jours après qu’un des membres du groupe (Jean Dujardin) se soit grièvement blessé dans un accident de moto.

Nous finirons ensemble met en scène la même bande d’amis que dans Les petits mouchoirs ; ils se retrouvent quelques années plus tard dans une maison au bord de la plage.
Photo courtoisie, MK2 | Mile End
Nous finirons ensemble met en scène la même bande d’amis que dans Les petits mouchoirs ; ils se retrouvent quelques années plus tard dans une maison au bord de la plage.

Le thème de l’amitié est toujours au cœur du nouveau film joliment intitulé Nous finirons ensemble. Mais cette fois-ci, ils sont dans la quarantaine (pour la plupart) et leurs valeurs ont changé. Ils se retrouveront de nouveau dans une grande maison au bord de la plage de Cap Ferret (dans le sud-ouest de la France) pour célébrer l’anniversaire de Max (Cluzet) qui traverse des moments difficiles.

« Quand j’écris un film, j’écris des choses qui me parlent et qui ressemblent à ce que je vis, explique Canet. Et là, c’est vrai que j’ai fait un constat. À 45 ans, je me suis rendu compte que je n’avais pas les mêmes amitiés qu’à 35 ans. Dans Les petits mouchoirs, ils évitent d’aller dans la confrontation et ils se cachent un peu leurs vérités. C’est très différent à 45 ans. On a moins de temps à perdre et on a envie d’être franc et de se dire la vérité, car on a d’autres priorités dans la vie comme les enfants et comme le fait qu’on a perdu des gens proches. On n’a plus envie de mentir et on va plus droit au but. C’est de cela que j’ai eu envie de parler et en y repensant, je me suis rendu compte que l’idée de retrouver ces personnages me plaisait beaucoup. »

La magie opère

Étonnamment, Canet a dû travailler un peu pour convaincre ses acteurs de renouer avec leur personnage :

« Certains d’entre eux étaient un peu inquiets de voir comment leur personnage allait évoluer », admet l’acteur et cinéaste français.

« Ils ont été un peu durs sur les premières versions du scénario que je leur ai fait lire, mais je l’ai retravaillé et ç’a fini par leur plaire. Je crois qu’ils étaient un peu inquiets de l’attente très grande qu’il pouvait y avoir autour du film et que les gens soient déçus au final. Mais finalement, ils étaient tous contents du résultat. »

En revanche, les acteurs n’ont pas perdu de temps à retrouver le plaisir de jouer ensemble. Dès le premier jour de tournage, Canet a retrouvé entre eux la même énergie que dans le premier film.

« C’était formidable de voir à quel point la magie a opéré immédiatement, relate-t-il. Ils étaient tout de suite dans leurs personnages et on sentait immédiatement la complicité entre eux puisqu’ils se connaissent tous depuis très longtemps. Forcément, c’est le genre de chose qui se ressent tout de suite à l’écran. »


► Le film Nous finirons ensemble prend l’affiche vendredi le 28 juin.