/world/europe
Navigation

Canicule: l’Europe en alerte, des mesures de précaution prises

Canicule: l’Europe en alerte, des mesures de précaution prises
AFP

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Alerte «vague de chaleur» en Espagne, «plan canicule» activé à Paris, avertissement «forte chaleur» en Belgique: l’Europe se prépare à des températures extrêmes apportées par des vents d’Afrique, qui pourraient durer toute la semaine prochaine.

Des températures «supérieures à 35°C», voire «au-delà des 40°C» devraient persister au moins jusqu’au 30 juin, mais «il n’est pas exclu qu’elles se prolongent jusqu’aux premiers jours de juillet», avertit l’agence météo espagnole AEMET dans son dernier bulletin, déclenchant en conséquence une alerte «vague de chaleur».

La Belgique a quant à elle émis un avertissement «forte chaleur», prévoyant «des maxima jusqu’à 34 ou 35 degrés» à partir de mardi, selon l’Institut royal météorologique

L’Allemagne s’attend à un nouveau «record de chaleur», non seulement pour juin, mais également pour tout l’été, qui pourrait dépasser les 40,3°C jusqu’alors dans les annales (c’était en juillet 2015 en Bavière). Blâmant «un air venu du Sahara», l’agence Deutsche Wetter prévoit «au moins une semaine» de canicule.

Les agriculteurs de la première économie d’Europe craignent particulièrement des récoltes endommagées. «Nous sommes actuellement en pleine phase de croissance», souligne auprès de l’agence DPA Joachim Rukwied, porte-parole de la Deutscher Bauernverband, principal syndicat agricole allemand. Les pluies de mai n’ont été que tout juste suffisantes pour que la pousse se poursuive, avertit-il.

Le Royaume-Uni s’inquiète quant à lui particulièrement des «orages violents», pour lesquels des avertissements ont été émis pour lundi et mardi. «Un temps chaud, humide et instable» est prévu, selon le site du MetOffice.

En France, cette canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité devrait pousser le thermomètre jusqu’à 40 degrés sur plusieurs régions à partir de mardi, dont Paris, où le plan canicule de niveau 3 (sur un total de 4) a été mis en place pour accompagner les personnes âgées et malades, les enfants et les sans-abri.

La France craint en particulier une répétition de la canicule de 2003, baptisé «l’été meurtrier» dans le pays et qui avait fait 15 000 morts entre le 4 et le 18 août.

«Salles rafraîchies» dans les équipements publics, fontaines temporaires et brumisateurs, ouverture nocturne de parcs et jardins, distribution de 5000 gourdes aux sans-abri, installation de ventilateurs dans les crèches et les écoles font partie des mesures prévues à Paris par le plan canicule.

Les habitants de la capitale peuvent en outre rechercher les lieux de fraîcheur sur une application dédiée, «Extrema Paris», qui recense les 922 «îlots de fraîcheurs» permanents (jardins, équipements municipaux...) ou temporaires (brumisateurs, ouvertures exceptionnelles de parcs...).