/news/cannabis
Navigation

Le cannabis sera toléré à Montréal, mais pas à Québec

Les consommateurs pourront fumer au spectacle présenté au parc Jean-Drapeau

Le cannabis et la fête natiionale
Photo Amélie St-Yves

Coup d'oeil sur cet article

Le cannabis sera toléré au grand spectacle de la fête nationale au parc Jean-Drapeau de Montréal ce soir, mais pas à celui des plaines d’Abraham présenté à Québec.  

L’animateur de la soirée montréalaise Guillaume Lemay-Thivierge souhaite que les consommateurs de cannabis fassent preuve de gros bon sens. L’organisation demande par exemple de ne pas boucaner près des enfants.  

«On demande d’agir de la même façon qu’on agirait pour la cigarette», explique-t-il.  

Le cannabis peut normalement être fumé sur ce site, à l’exception de certains endroits, notamment près des aires de jeux pour les enfants et sur la plage Jean-Doré.  

Le scénario ne sera toutefois pas le même pour le spectacle de Québec, qui a lieu aussi ce soir.  

«Même si les plaines d’Abraham ne sont pas un lieu public, le propriétaire des plaines, soit la Commission des champs de bataille nationaux, a interdit la consommation de cannabis sur son terrain», explique le président du Mouvement national des Québécoises et Québécois, Étienne-Alexis Boucher.  

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

SQDC occupées  

L’achalandage se maintenait hier du côté des trois succursales montréalaises de la Société québécoise du cannabis (SQDC). La majorité des consommateurs rencontrés n’y allaient pas spécialement pour la préparation de la fête nationale, même si la plupart s’attendaient à en consommer en fin de semaine.  

Le Montréalais Jean-Nicolas Germain a gentiment rappelé qu’il n’est plus un adolescent.  

«J’ai 42 ans. J’ai passé le temps où j’allais préparer ma fête nationale d’avance, pour avoir assez d’alcool et tout», a-t-il indiqué.  

C’était une tout autre histoire pour Patrick Albanese, de Longueuil, qui s’attendait à trois soirs de festivités.  

«Mes copains vont avoir leur stock et moi aussi, pour qu’on échange. Et puis on fête, on boit de la bière et tout ça. On fête la fête nationale. Je suis très actif là-dedans, pour moi, c’est le Québec en premier», a-t-il dit, une camisole arborant la fleur de lys sur le dos.  

Assez de stock  

Les consommateurs étaient par ailleurs satisfaits de la quantité de produits disponibles à l’occasion de la longue fin de semaine, tant du côté de la succursale de la rue Sainte-Catherine Ouest que sur le boulevard de l’Acadie.  

«Nous avons prévu les stocks en conséquence dans le cadre de la fête nationale. Le niveau d’inventaire est important dans chacune des succursales et est plus que suffisant pour répondre à la demande», a indiqué par courriel le porte-parole de la SQDC, Fabrice Giguère.  

 – Avec l’Agence QMI