/sports/racing
Navigation

«On sentait qu’on pouvait les rattraper» - Nickolas Zukowsky

«On sentait qu’on pouvait les rattraper»  - Nickolas Zukowsky
Photo Courtoisie Tour de Beauce Jérôme Gendreau

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-GEORGES | Déçu de ne pas avoir conservé son maillot jaune parce qu’il est passé si près, Nickolas Zukowsky n’est pas reparti les mains vides puisqu’il a remporté le maillot rouge décerné au meilleur jeune (U-23).

«Je suis content d’avoir remporté le maillot rouge, mais c’est presque un prix de consolation, a mentionné le coureur de la formation Floyd’s Pro Cycling qui a pris le 7e rang de l’étape finale à 37 secondes du vainqueur. Ça va un peu plus vite que je pensais. Vainqueur au Saguenay et 3e en Beauce. C’est la première fois que je termine le Tour de Beauce en trois participations. Ça commence à débloquer. À 21 ans, je suis satisfait.» 

En compagnie de son coéquipier Serghei Tvetcov, les deux coureurs de Floyd’s sont partis en chasse des cinq meneurs et ils se sont rapprochés à dix secondes, mais sans jamais réussir à faire la jonction. «On sentait qu’on pouvait les rattraper, a-t-il mentionné. J’ai connu une bonne journée et je me sentais bien. Serghei avait un peu moins de jus. Quand j’ai su que Tyler Magner [le coureur de Rally était à égalité avec Zukowsky avant la dernière étape], j’étais content et j’étais plus confiant de conserver le maillot jaune. C’est difficile à accepter parce que je suis passé si près. J’ai tout donné et l’équipe a offert une bonne performance. Rhim et Piccoli étaient solides et en plus ils comptaient sur trois autres coureurs dans l’échappée.» 

Départ en force

Pier-André Côté a débuté la course sur les chapeaux de roues. Dès le deuxième tour, le coureur de Lévis de la formation Rally est parti en échappée avec cinq partenaires. Les fuyards ont pris jusqu’à 2 min 05 s au peloton. Pendant une heure, Côté était le détenteur du maillot jaune virtuel. 

«C’était le plan de partir en force, a expliqué Côté qui accusait un retard de 1 min 31 s sur le détenteur du maillot jaune au départ. Quitte à ne pas être en mesure de terminer la course, on voulait mettre de la pression sur les autres équipes. L’objectif numéro un était de mettre de la pression et non pas de viser le jaune.» 

«Il y a eu de la panique dans le peloton et ils sont revenus à la vitesse grand V, d’ajouter Côté. Malheureusement, notre meneur Tyler Magner n’a pas connu sa meilleure journée. En partant aussi fort, on s’expose à ça, mais nous ne sommes pas déçus.» 

Détenteur du maillot blanc de meneur aux points et deuxième au général, Magner a explosé au 11e de 12 tours. En plus de la tunique jaune, Brendan Rhim a remporté le maillot blanc. 

Côté tire un bilan positif de son Tour de Beauce. «Je suis super satisfait. Je fais une transformation graduelle comme coureur de classement général au lieu d’un chasseur d’étape uniquement. À mon retour dans le peloton après notre longue échappée, je ne me sentais pas tout à fait bien, mais je me suis refait une santé et j’ai roulé à mon rythme.»