/news/currentevents
Navigation

Il pousse son ex-conjointe, vole son auto et heurte une voiture de police à Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 28 ans a donné du fil à retordre aux policiers de Lévis, lui qui aurait posé des voies de fait contre son ex-conjointe, avant de voler sa voiture et déclencher une poursuite de plus de deux heures pendant laquelle il a violemment heurté un véhicule de police, dimanche.

Les patrouilleurs répondaient à une plainte pour violence conjugale à 16h44 sur la rue Bossuet, dans le secteur Desjardins, à Lévis.

Selon Robin Maheux, capitaine au Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), l’homme se serait présenté au domicile de son ancienne conjointe et il désirait obtenir les clés de son véhicule.

Devant le refus de la victime, il aurait poussé celle-ci au sol. Il aurait ensuite déchiré la veste en jeans de la femme, elle aussi dans la fin vingtaine, pour s’emparer des clés qui s'y trouvaient.

Arrêté à Québec

Le suspect a volé le véhicule, qui appartient à la dame, et ne s’est pas arrêté lorsqu’il a été intercepté par des policiers. En tentant de fuir, il a heurté un premier véhicule sur son chemin.

À la hauteur du pont de Québec, le fuyard a heurté brutalement une autopatrouille qui l’attendait. La voiture de police a été percutée à l’avant, rapporte M. Maheux. L’agent à l’intérieur «a été surpris, mais pas blessé», dit-il.

On ne peut en dire autant de l'autopatrouille qui a subi des dommages «pas mal» importants, selon M. Maheux.

Heureusement, la victime dans cette histoire n’a pas non plus été blessée.

C’est finalement sur la rive nord du fleuve que la police de Québec est parvenue à immobiliser l’homme. Il a été arrêté pour voies de fait et délit de fuite.

Il a été arrêté pour voies de fait et délit de fuite dans le secteur de la rue Seigneuriale, vers 19 h, pour une poursuite totalisant donc plus de deux heures et une quarantaine de kilomètres.

Selon Robin Maheux, l’individu est accusé dans d’autres dossiers, dont il ne pouvait préciser la nature. Il est attendu au palais de justice de Québec, lundi, après avoir passé la nuit en détention.