/24m/city
Navigation

Pas de crise de logement à Montréal, rassure la mairesse

Pas de crise de logement à Montréal, rassure la mairesse

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | À l’approche des déménagements du 1er juillet, Montréal ne vit pas une «crise du logement», a affirmé la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Le taux d’inoccupation des logements locatifs se situe à 1,9 % dans la RMR de Montréal, d’après les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Pour les logements de trois chambres et plus, c’est plutôt 0,8 %.

«Les Montréalais qui ne trouvent pas de logement, qui n’y arrivent pas – on sait que c’est particulièrement difficile pour les familles qui ont besoin de plus d’espace – qu’ils communiquent avec la Ville directement», a indiqué la mairesse.

Les ménages risquant de se retrouver sans logis peuvent notamment contacter le service de référence de l’Office municipal d’habitation de Montréal.

Cela dit, «c’est pas une crise du logement, a soutenu Mme Plante lors d’une mêlée de presse mardi. On regarde ça de très près et toute l’année. Pour nous, c’est pas une situation qu’on ne connaît pas.»

La mairesse a souligné l’importance de «diversifier les offres de logement». Le projet de règlement pour une métropole mixte va y contribuer à moyen et long terme, selon elle. S’il est adopté, les promoteurs immobiliers, même sans déroger à la réglementation sur le zonage, devront prévoir un pourcentage de logements sociaux, familiaux et abordables dans les nouveaux immeubles.