/lifestyle/techno
Navigation

Raspberry Pi 4: un ordinateur performant... pour 35$ seulement!

Raspberry Pi 4: un ordinateur performant... pour 35$ seulement!

Coup d'oeil sur cet article

Jusqu’à cette version Pi 4, ce petit ordinateur à 35$ était vu avec un certain dédain pour ses faibles capacités.  

Mais à partir de maintenant, son processeur est trois fois plus puissant et sa carte vidéo supporte même l’ultra haute définition ou 4K.   

Imaginez, on s’en est même servi pour pirater la NASA!  

Raspberry quoi?  

Raspberry Pi est le projet d’un nano-ordinateur d’une équipe de professeurs de l’université de Cambridge pour encourager la diffusion et l’apprentissage de l’informatique, notamment pour les marchés moins fortunés.   

De la taille d’une carte de crédit, cette petite carte mère qui roule un système appelé Raspbian comprend l’essentiel de l’informatique, dont voici les caractéristiques en version 4:     

  • mémoire vive au choix de 1, 2 ou 4 Go  
  • processeur ARM Cortex-A72 1,5 GHz  
  • stockage sur carte microSD  
  • carte graphique VideoCore VI  
  • support vidéo UHD-4K pour deux moniteurs  
  • 2 ports HDMI + USB 3.0 et 2.0  
  • Bluetooth 5.0  
  • port WiFiport Ethernet gigabit
       

Les prix vont de 35$ US, 45$ à 55$ respectivement pour les versions à 1, 2 ou 4 Go de mémoire vive.  

À titre d’exemple, la version 4 Go se vend 74$ CAN chez nous, sur BuyaPi.ca.  

Par contre, ces prix n’incluent pas de boîtier d’alimentation, de clavier, de souris ni d’écran, lesquels peuvent être trouvés sur Internet à des prix tout aussi modiques.  

La NASA piratée par un Raspberry Pi!  

Ce matin, on apprend qu’un pirate informatique s’est servi d’un ordinateur Raspberry Pi pour infiltrer le réseau du JPL, le fameux Jet Propulsion Laboratory en Californie, et accéder aux systèmes Deep Space Network.  

Des tonnes de données sur la Station spatiale internationale sur les vols spatiaux habités et autres systèmes de mission ont pu être obtenues.  

Petit, mais aussi très discret  

L’attaque qui s’est produite au printemps l’an dernier est passée inaperçue pendant presque un an.  

Il n’a fallu qu’une personne qui avait accès aux serveurs du JPL pour y connecter ce tout petit ordinateur.