/qubradio
Navigation

Fillette de Granby: l'ancienne juge Nicole Gibeault se dit «très très surprise» des accusations

La résidence de Granby où est décédée tragiquement la fillette de 7 ans.
Photo d'archives La résidence de Granby où est décédée tragiquement la fillette de 7 ans.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne juge Nicole Gibeault, se dit «très très surprise» que les accusations envers la belle-mère et le père de la fillette de Granby ne soient pas plus sévères.

«Je suis très très surprise qu'on n'ait pas déposé d'accusations de meurtre au premier degré», a dit Nicole Gibeault en entrevue à l'émission Avocats à la barre, sur QUB radio.

  •  ÉCOUTEZ l'ancienne juge Nicole Gibeault à QUB radio: 

 Comme le père et la belle-mère de la fillette sont tous deux accusés de séquestration, cela aurait dû mener à des accusations de meurtre au premier degré, croit l'ancienne juge, qui soutient que les deux chefs d’accusation sont reliés dans la jurisprudence. 

«Pourquoi la belle-mère est-elle accusée de meurtre au deuxième degré alors que selon ce qu'on entend et ce que je comprends, il y aurait eu séquestration?», a demandé l'ex-magistrate.Mme Gibeault suppose que l'autopsie aurait révélé des choses «qu'on ne connaît pas».

«Je ne mets pas en doute ce que le DPCP fait comme travail, mais je suis surprise parce que quand j'entends séquestration, j’entends aussi meurtre au premier degré en raison d'un article du Code criminel», a-t-elle réitéré.

Pour l’instant, seulement la belle-mère fait face à une accusation de meurtre au second degré. Le père de l’enfant est visé pour sa part inculpé de négligence criminelle ayant causé la mort, notamment. Les deux conjoints risquent la prison à vie.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions