/24m/transports
Navigation

Voitures sans permis : ceci n’est pas une automobile

Voitures sans permis : ceci n’est pas une automobile

Coup d'oeil sur cet article

C’est la mode en France : les voitures sans permis (VSP). Limitées à 45 km/h et exclues des autoroutes, elles existent là-bas depuis longtemps. On les a déjà crues en voie d’extinction. Voilà que leur popularité explose. 

Ça peut sembler incroyable, mais en France, depuis cinq ans, des adolescents de 14 ans peuvent conduire ces voiturettes sans permis (VSP) même si en réalité quiconque est né depuis 1988 doit obtenir au moins une attestation de sept heures de cours théoriques. 

Les parents préfèrent savoir leur rejeton au volant d’une VSP, attaché et protégé par une carlingue, plutôt que sur une mini-moto. Peu importe l’âge, comme de plus en plus de gens en ville renoncent à obtenir un permis de conduire, se dessine encore une nouvelle masse de clients potentiels pour ces «quadricycles motorisés» qui ne sont donc pas techniquement des automobiles.

«Voiture d’alcoolique!»

Jadis, selon le cliché, ces voiturettes étaient l’apanage des veuves à la campagne (dont le mari avait toujours conduit pour elle) ou des récidivistes de l’alcool au volant (privés de permis et confinés à ces modèles à mi-chemin de la sous-compacte et du tracteur à gazon). Une amie française se souvient d’un voisin fermier «vieux garçon» qui, il y a une trentaine d’années, n’avait pas de permis et conduisait une VSP.

Selon une étude citée par Le Figaro, 42 % des utilisateurs affirment se faire «insulter souvent» sur la route. Leur lenteur exaspère les autres! Parmi les expressions méchantes pour désigner une VSP : «voiture d’alcoolique» ou «pot de yaourt». Un chroniqueur de la BBC vivant dans la campagne française rapporte de nombreuses voiturettes déglinguées réparées au ruban adhésif.

Urbanisation

Un coup d’œil aux sites des manufacturiers tels Aixam, Ligier ou Microcar montre que l’on veut séduire la clientèle bourgeoise et urbaine. Un obstacle demeure : le prix. L’équivalent de 15 000$ à 20 000$ pour un modèle neuf. Selon une source digne de confiance, la Chine s’apprêterait toutefois à offrir des voiturettes de ce genre à moins de 2000$... 

Au Québec, verra-t-on jamais ces voiturettes? Chez nous, les intempéries hivernales, le froid et la pluie rendraient d’autant plus utile un habitacle. Pour les rendez-vous en ville, pourquoi voudrait-on une Smart (de Car2Go) ou une Prius (de Communauto) si on a accès, pour moins cher, à un VSP? Le moteur bridé à 45 km/h ne me dérangera pas dans une ville de plus en plus limitée à 30 km/h. Et je connais beaucoup de jeunes de moins de 30 ans sans permis.