/opinion/columnists
Navigation

Le cabanon de Samuel

Coup d'oeil sur cet article

Très déçu. Dans la brume, sous la pluie, mais surtout dans la plus triste sobriété, j’ai fait ma toute première traversée du pont Samuel-De Champlain, huitième ou neuvième merveille du monde selon le ministre Champagne qui a remercié les trois quarts de la planète, leurs parents, amis et voisins.

Déception totale. D’abord, le pont n’est pas ouvert. Il est à demi ouvert (en une seule direction) et encore trop habité par des grues, bécosses Johnny-on-the-spot et roulottes Dickie Moore. On est loin des cérémonies, civilités ou inauguration pompeuses que devrait coiffer un investissement de 4 milliards et demi. Pic-pic et pee-wee et pas à peu près.

Une ouverture catastrophe pour justifier que le produit est bel et bien livré en juin comme promis. Denis Coderre n’aurait jamais laissé passer une telle occasion de célébrer.

Retiré au Lac-Saint-Jean, l’ex-ministre Denis Lebel qui a signé le contrat devait manger ses bas bleus. On aurait dit l’inauguration d’un cabanon. Désolant.

FAUSSE AFFAIRE

Mon ami et moi avons traversé hier à 14 h 30. Trop embruiné, on ne pouvait voir le centre-ville et, quel désolant rappel, le Samuel est devenu tristement congestionné dans sa dernière portion près de l’opulente Île-des-Sœurs. Le pont n’est visiblement et absolument pas prêt ni ses accès et sorties. C’est de la poudre aux yeux. On est encore très loin des travées nord-sud et sud-nord, des voies de transport en commun et du couloir REM.

On ne pend pas la crémaillère quand les fenêtres, les portes, les meubles et la peinture sont back-order.

ZLIGNE

  1. PK : Le démon chez les Devils. Un naturel.
  1. Après avoir frenché Éric Lapointe, Mariana a dû attendre 24 heures avant de conduire.
  1. Nouveau sur le marché, un parasol transparent pour les jours nuageux.
  1. Si les Nordiques reviennent, le nom de la nouvelle mascotte est déjà trouvé : Badabaume.
  1. J’ai pris la mauvaise habitude de mettre du pluriel où il n’y en a pas. Ça fait un ans que ça durent.

À DEMAIN

Demain, je prendrai Victoria.