/news/currentevents
Navigation

Attaquée par un chien: la victime maintenant dans un état stable

Elle a été attaquée sur le bord de la route 112 à Saint-Césaire, en Montérégie

Coup d'oeil sur cet article

Une sexagénaire, qui se trouvait entre la vie et la mort, hier soir, après avoir été sauvagement attaquée par au moins un des deux chiens du propriétaire de l’endroit, serait maintenant dans un état stable bien que toujours grave.

Au moins un des deux molosses à la réputation agressive se serait élancé sur la dame de 60 ans, qui se serait arrêtée chez un brocanteur, vers 12 h 30, en bordure de la route 112, à Saint-Césaire, en Montérégie.  

Un passant a aperçu son corps ensanglanté, gisant au sol dans le stationnement du propriétaire Mario Fortier, qui vend des bicyclettes et des jouets pour enfants. 

Le commerce où l’attaque est survenue vend des bicyclettes sur la route 112, à Saint-Césaire.
Photo Jonathan Tremblay
Le commerce où l’attaque est survenue vend des bicyclettes sur la route 112, à Saint-Césaire.

Elle a rapidement été transportée dans un hôpital de Montréal vu l’ampleur de ses blessures. Selon la Sûreté du Québec, la femme reposait toujours dans un état critique au moment de mettre sous presse. En soirée, la voiture de la victime était toujours garée devant le commerce. 

Les deux bêtes ont été saisies par la Société protectrice des animaux des Cantons, dépêchée en renfort en raison des signes importants d’agressivité des chiens. 

Selon nos informations, les deux chiens sont issus de croisements de plusieurs races qui pourraient inclure du bullmastiff et du boxer. 

La sexagénaire a été découverte au sol par un passant.
Photo Jonathan Tremblay
La sexagénaire a été découverte au sol par un passant.

Connus du secteur 

D’après des témoignages recueillis, les animaux étaient bien connus du voisinage, notamment en raison de leurs aboiements. Ils étaient également souvent laissés sans laisse sur le terrain, même en l’absence de leur maître. 

Une pancarte « Gare au chien » est installée sur un poteau, près de la maison et du commerce. De toutes petites cordes jaunes bloquent les entrées aux visiteurs. 

Une pancarte avertit de prendre gare au chien, devant la maison adjacente au commerce. 
Photo Jonathan Tremblay
Une pancarte avertit de prendre gare au chien, devant la maison adjacente au commerce. 

« Ça [l’attaque] ne me surprend pas ! Je fais des plaintes depuis des années à la Ville et à la police. Moi aussi, j’ai peur, a confié une dame 61 ans préférant préserver l’anonymat. 

Elle marche souvent sur la piste cyclable, de l’autre côté de la route. 

« C’est arrivé plein de fois qu’ils traversent. J’espère que ça va faire bouger les choses », a-t-elle ajouté. 

Un homme aurait également été agressé dans les derniers mois, rapporte Stéphane Raymond, un voisin. 

« Les chiens étaient sur lui. Heureusement, il s’était débattu avec un sac », a-t-il raconté. 

Le maître des bêtes a été brièvement joint en après-midi, après les faits. 

« Je n’ai aucune information sur ce qui est arrivé, je n’étais pas sur place. J’attends de rencontrer les policiers », a indiqué M. Fortier au Journal, avant de raccrocher. 

Le maire surpris 

De son côté, le maire de Saint-Césaire, Guy Benjamin, a indiqué que sa municipalité n’avait jamais eu de doléances en lien avec les deux chiens. 

« C’est très surprenant. C’est un endroit où il y a souvent du va-et-vient. On n’a jamais eu de signalements ou de problèmes pour quoi que ce soit », a-t-il souligné. 

L’enquête est menée par les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Ceux-ci ont interdit à Mario Fortier de rentrer chez lui, le temps d’obtenir des mandats de perquisition. 

 – Avec l’Agence QMI