/misc
Navigation

Aucune étude depuis 10 ans

Il est presque tabou de faire ce genre d’exercice sur les coûts des travaux routiers au Québec, selon un expert

Les routes QC
Photo Pierre-Paul Poulin La dernière étude sur les coûts de construction des routes au Québec a été publiée en 2010 par le ministère des Transports. Sur cette photo, on voit des travaux de colmatage effectués la semaine dernière sur l’autoroute 30 à Varennes, en Montérégie.

Coup d'oeil sur cet article

Ça fait près de 10 ans qu’il n’y a eu aucune étude au Québec visant à évaluer si nous payons plus cher qu’ailleurs pour construire nos routes, même si cette information pourrait être utile, selon un expert.

Ceux qui tentent des comparaisons entre les coûts de construction au Québec et ailleurs s’aventurent sur un terrain miné. C’est même presque tabou de le faire, explique Guy Doré, professeur à la Faculté de génie civil de l’Université Laval.

« C’est des affaires qui sont très difficiles à comparer [les coûts de construction des routes entre les provinces]. Les gens n’aiment pas comparer ça parce que ça amène bien des mauvaises perceptions », dit-il.

La difficulté de comparer des pommes avec des pommes et de trouver des éléments de comparaison fiables explique pourquoi il n’y a eu aucune nouvelle étude sur cette question depuis 2010, selon le professeur.

« Il y a moyen de faire un travail d’analyse. Ce ne serait pas mauvais de l’avoir », affirme toutefois M. Doré.

30 % plus cher ?

Les rares études ayant cherché à déterminer si le Québec payait plus cher, moins cher ou le même prix que ses voisins pour construire des routes sont contradictoires.

La première, publiée par une firme ontarienne pour le compte de Transports Canada, avait mis le feu aux poudres en 2006. Elle avait conclu qu’il en coûtait 30 % plus cher au Québec pour bâtir une route qu’ailleurs au Canada.

Puis une mise à jour de l’étude en 2008 établissait encore des coûts supérieurs au Québec, jusqu’à 11,9 %.

En réaction à cette étude et à une commande du vérificateur général du Québec, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a réalisé sa propre étude, publiée en 2010. Celle-ci concluait que la province payait au contraire légèrement moins cher que l’Ontario pour ses routes et le même prix que le Nouveau-Brunswick.

Le hic, c’est qu’elle tirait ses conclusions à partir d’un seul kilomètre de l’autoroute 20 dans l’Est-du-Québec.

Une autre étude publiée à la même époque, réalisée par l’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ), abondait dans le même sens que l’étude du MTQ.

Guy Doré dit ne pas avoir eu connaissance d’autres études sur la question depuis neuf ans.

Le président de l’association Bitume Québec, Martin Pelletier, pense que les « moutons noirs » de l’industrie de la construction ont été éliminés depuis la commission Charbonneau, et qu’il n’y a donc pas lieu de penser qu’on paie plus cher au Québec qu’ailleurs.

La faute à Québec ?

Selon lui, si on a l’impression que les routes sont mal construites au Québec et qu’on n’en a pas pour notre argent, la faute en revient avant tout au gouvernement.

« On fait du palliatif. On étend ça, c’est noir, on en fait long, mais on sait que c’est bon pour deux, trois ans parce que c’est ça qui nous est demandé. L’entrepreneur, c’est lui qui se fait battre, mais c’est un exécutant », dit-il.


► Vous avez des photos et des vidéos de routes à partager avec nous ? N’hésitez pas à nous écrire.