/opinion/blogs/columnists
Navigation

La Cour suprême américaine avalise la fraude

La Cour suprême américaine avalise la fraude
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

C’est ni plus ni moins que le droit de tricher aux élections que la Cour suprême des États-Unis vient d’avaliser aujourd’hui dans un jugement historique.

Cinq des neuf juges de la cour, les juges les plus conservateurs, ont décidé que «rien dans la constitution » n’empêchait les gouvernements des différents États américains à se livrer au gerrymandering, cette technique de redécoupage extrême des circonscriptions électorales qui vise à favoriser indument un parti ou un autre. 

Les deux principaux partis politiques américains ont redécoupé des circonscriptions électorales en faisant du gerrymandering. Mais la vaste majorité des circonscriptions électorales qui ont été ainsi modifiées favorisent les candidats républicains.

Le jugement

Les savants juges ont aussi statué que la question était politique et qu’elle dépassait la juridiction de la Cour. En d’autres termes, la majorité des juges sait bien que les Républicains tirent un avantage déloyal du gerrymandering. Mais elle dit aux Démocrates qu’ils n’ont qu’à faire élire des gens pour corriger la situation. Même si des Républicains faussent les résultats des élections. La Cour suprême dit aussi que les contestations doivent se tenir au niveau des États, mais que les cours de chaque État doivent être guidées par les directives et lois des parlements de chaque États.

Ce qui va arriver

Il faut donc prévoir que le gerrymandering va s’accentuer partout aux États-Unis, tant du côté républicain que démocrate. 

D’un point-de-vue citoyen, ce jugement est aberrant. Il montre clairement, une fois de plus, que les juges conservateurs de la Cour suprême font passer les intérêts du Parti républicains avant ceux de la démocratie américaine. Une fois de plus, parce que les juges ont aussi permis aux entreprises de financer les candidats de leur choix autant qu’elles le voulaient, ce qui augmente considérablement le risque que divers lobbies achètent des élections.

Tragique pour la démocratie

Les États-Unis viennent aujourd’hui de faire un pas de plus vers un système autoritaire. C’est une tragédie pour les démocraties dans le reste du monde. Historiquement, les États-Unis servent d'exemple et de chef de file aux autres démocraties. Personne ne peut les remplacer pour le moment.

Des années cruciales

Les élections des prochaines années seront cruciales pour la démocratie américaine. Il est à prévoir que plusieurs candidats démocrates, et possiblement quelques républicains, placeront au centre de leurs campagnes électorales des amendements qui iront dans le sens de la limitation du financement des candidats, de l’interdiction du gerrymandering et de l’abolition du système des grands électeurs. Ces thèmes électoraux existent déjà, ils prendront encore plus d’importance.

Il faut souhaiter que ces modifications constitutionnelles soient adoptées dans les années qui viennent. Parce que dans une ou deux décennies, il sera probablement trop tard. Le système électoral américain sera trop bousillé pour être réparé par des élections. Les États-Unis ne seront plus du tout une démocratie.