/sports/opinion/columnists
Navigation

Le meilleur des deux mondes

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | Un nouveau manufacturier de bateaux québécois est apparu dans le décor depuis peu. La compagnie Sealver Canada fabriquera une série de bateaux qui seront vendus partout en Amérique du Nord, selon les ententes prises avec le concepteur européen. Marier une coque et une motomarine pour faire un bateau, il fallait y penser.

« Nous avons une licence qui nous garantit d’être les seuls à pouvoir fabriquer et vendre ces produits dans l’ensemble de l’Amérique du Nord, explique Sacha Orliange, administrateur de la nouvelle compagnie Sealver Canada. Toute notre production se fera à notre usine de Shawinigan où nos opérations ont débuté dernièrement. »

Les gens de Dion Moto de Saint-Raymond ont obtenu la distribution exclusive de ce véhicule nautique européen. Il se vend eu Europe depuis environ dix ans. « Chez Dion Moto, nous cherchions une façon de diversifier notre offre aux consommateurs. En fouillant, nous avons découvert ce produit avec lequel nous sommes littéralement tombés en amour. Après plusieurs discussions, nous avons obtenu la distribution exclusive pour l’Amérique du Nord, relate monsieur Orliange. À cause du taux de change et des frais de transport, on a dû prendre la décision de les construire ici au Canada. »

Deux des propriétaires de Sealver Canada dans leur usine de Shawinigan, Sacha Orliange (à gauche ) et Pierre Gagnon.
Photo Julien Cabana, collaboration spéciale
Deux des propriétaires de Sealver Canada dans leur usine de Shawinigan, Sacha Orliange (à gauche ) et Pierre Gagnon.

Trois modèles

« Notre bateau représente le meilleur des deux mondes, à savoir la possibilité de posséder un bateau et une motomarine en même temps, assure le spécialiste. Souvent, l’acheteur de motomarine se retrouve devant un dilemme lorsque la famille s’agrandit. En choisissant le produit Sealver, le propriétaire peut la conserver et la transformer en bateau pour transporter toute la famille et ainsi en profiter pleinement à chacune des sorties. »

Tout réside dans le principe de fonctionnement du bateau qui est en réalité une coquille à laquelle se greffe la motomarine qui devient le moteur de l’embarcation.

Bien installé au centre de l’embarcation, la motomarine permet de naviguer et de faire toutes les manœuvres comme le permettent les moteurs hors bord conventionnels à l’arrière d’un bateau.
Photo collaboration spéciale, Julien Cabana
Bien installé au centre de l’embarcation, la motomarine permet de naviguer et de faire toutes les manœuvres comme le permettent les moteurs hors bord conventionnels à l’arrière d’un bateau.

« La motomarine s’introduit dans l’arrière du bateau. Elle y est rattachée avec deux courroies à l’arrière. La motomarine assure la propulsion et la conduite du bateau. »

Le bateau Sealver se fait en trois modèles différents. Il y a le modèle de base, le 444 (à partir de 13 500 $), l’intermédiaire 525 (à partir de 19 999 $) et finalement, le modèle 656 (à partir de 29 999 $), le plus grand et le plus luxueux. » Au prix mentionné plus haut, il faut ajouter le coût d’achat de la motomarine, qui débute à 12 500 $.

Pour la pêche

Les gens de Dion Moto ont même créé un modèle pour les pêcheurs.

« Nous travaillons présentement à convertir le petit modèle 444 pour la pêche en y ajoutant un petit moteur électrique à l’avant allié au modèle de motomarine Sea-Doo conçu pour la pêche. On pourra utiliser l’unité complète pour atteindre notre destination et, au besoin, retirer la motomarine pour pousser plus loin notre exploration du lac ou de la rivière. »

« L’idée principale autour de ce concept est de permettre de se rendre au milieu du lac, jeter l’encre et en quelques minutes, on peut retirer la motomarine et s’amuser. Il n’y a rien de semblable sur le marché. »

Tous les membres de l’équipe qui ont participé à ce reportage ont été très impressionnés par la performance offerte par les trois modèles de bateau. Le mariage de la coque Sealver avec la motomarine est parfait. La puissance, la maniabilité, tout est au rendez-vous. Vraiment, la combinaison arrive à surprendre les plus sceptiques. N’importe quelle marque de motomarine peut s’adapter à la coque Sealver.

Pour plus d’informations, consultez le site de Sealver Canada ou les gens de Dion Moto Saint-Raymond. Vous pouvez communiquer avec ces spécialistes au (418) 337-2776 ou sans frais au 1-877 337-8666.