/24m/urbanlife
Navigation

Projet pilote: mise en service de deux navettes électriques autonomes dans HoMa

Projet pilote: mise en service de deux navettes électriques autonomes dans HoMa
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pour les six prochaines semaines, les Montréalais pourront utiliser gratuitement les deux navettes électriques sans conducteur qui relient le Parc olympique et le Marché Maisonneuve, dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Le projet pilote qui s'échelonnera jusqu'au 4 août offre une alternative écologique et pratique aux passants qui circulent à proximité de la station de métro Pie-IX.

Les deux navettes de six places assises peuvent accueillir depuis jeudi 11 passagers et atteignent une vitesse de 15 km/h. Elles sont accessibles de 10 h à 18 h tous les jours dans ce secteur d'HoMa.

Le «24 Heures» a effectué le trajet d'une dizaine de minutes à bord de la navette autonome. La présence d'un opérateur de la compagnie Transdev est nécessaire à bord de la navette afin de s'assurer que le trajet se déroule en toute sécurité. Durant le parcours, l'opérateur a dû se servir des commandes manuelles à quelques reprises, malgré les capteurs installés autour du véhicule. C'est notamment le cas lorsque le feu de circulation est passé du vert au rouge alors que la navette était déjà engagée. Il a également dû ralentir la vitesse du véhicule avant de s'engager sur l'avenue Letourneux à l'approche d'un véhicule.

De la signalisation informant les gens de la présence de navettes autonomes a été installée le long du parcours, en plus d'un panneau numérique indiquant la vitesse des automobilistes. Par ailleurs, les portes de la navette s'ouvrent automatiquement aux sept arrêts que compte le parcours.

Questionner à savoir si le projet pilote sera prolongé, le responsable de l'urbanisme, de la mobilité et de l'Office de consultation publique de Montréal au sein du comité exécutif, Éric Alan Caldwell, a expliqué «qu'il y a d'autres projets pilotes à la Ville qui sont à l'étude», sans rien annoncer.

«On veut tester les navettes autonomes dans d'autres contextes. [...] On est dans une phase de projets pilotes pour ramasser des données et tester la compatibilité des véhicules avec nos routes, on n'est pas encore dans une offre de service.»

Projet pilote: mise en service de deux navettes électriques autonomes dans HoMa
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Recherches

Le ministère des Transports, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et CAA-Québec ont mandaté la chercheuse Marie-Soleil Cloutier de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) afin de voir l'acceptabilité sociale et la sécurité routière des projets pilotes de navettes autonomes à Candiac, en Montérégie, et dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

«On veut savoir si les gens changent leurs comportements quand ils sont en interaction avec la navette», a dit Mme Cloutier.

Celle qui se spécialise en sécurité routière souligne que l'entreprise Keolis, qui gère la navette autonome à Candiac, n'a pas répertorié d'accidents causés par la présence de ces véhicules sans conducteur depuis trois ans en Europe.

Lucie Léger a été l'une des premières à prendre place à bord de la navette sans conducteur.

«C'est pratique, car elle passe aux 10 minutes alors que l'autobus circule aux demi-heures sur la rue Ontario. En plus, c'est gratuit et écologique», a expliqué celle qui a décidé d'essayer ce mode de transport pour retourner au métro Pie-IX.

La modification du règlement annoncé par le gouvernement du Québec le 17 mai dernier fait en sorte que les blessures corporelles (les préjudices corporels) dans un accident de véhicule autonome sur la voie publique sont couvertes par la SAAQ. Ce changement permet aux organismes de limiter les risques financiers associés aux projets de navettes autonomes comme c'est le cas dans l'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Cet aspect freinait le déploiement de projets de véhicule autonome.

Le projet pilote est évalué approximativement à 500 000 $. Ce montant comprend la location et l’opération des deux navettes électriques, de même que les travaux d’aménagement urbain.